Douleur au Thorax et Stress : ce qu’il FAUT SAVOIR

Douleur au Thorax et Stress : ce qu’il FAUT SAVOIR

douleur au thorax stress
douleur poitrine stress

Oui, les douleurs thoraciques sont souvent un symptôme physique du stress.

Le stress est effectivement l’une des principales causes de douleurs thoraciques non spécifiques (DTNS). Pour les quelques millions de Français qui vivent avec un trouble anxieux et un stress chronique, la douleur thoracique est une sensation courante mais préoccupante.

La douleur thoracique étant également un symptôme de crise cardiaque et d’autres troubles cardiaques, il est important de comprendre à quoi ressemblent les douleurs thoraciques dues au stress et comment vous pouvez améliorer vos symptômes.

Se sentir anxieux, inquiet ou stressé fait partie de la vie normale.

Il s’agit de réactions typiques aux circonstances de notre vie quotidienne. Cependant, pour les personnes qui vivent avec un trouble anxieux, les sentiments de stress constant et d’inquiétude ne sont pas vécus comme une passade.

Vous serez certainement d’accord avec moi, la douleur thoracique tient la palme du symptôme le plus terrifiant que puisse provoquer le stress et la panique.
Nous allons donc aborder dans cet article les causes, conséquences et moyens d’action dont vous disposez pour y faire face.

À quoi ressemble une douleur thoracique due au stress ?

Les symptômes du stress sont rarement les mêmes d’une personne à l’autre et peuvent se présenter sous la forme de toute une série de réactions mentales et physiques.

La douleur thoracique associée au stress et à l’anxiété peut se développer progressivement chez certains, ou apparaître soudainement chez d’autres.

En tant que telle, la douleur au thorax liée au stress peut être décrite comme ceci :

  • Une douleur persistante dans la poitrine,
  • Une douleur aiguë et fulgurante dans la poitrine ou l’abdomen,
  • Un spasme ou une contraction musculaire inhabituelle dans la poitrine,
  • Un engourdissement, une sensation de brûlure ou une douleur sourde,
  • Une pression lancinante.

Quelles sont les causes de la douleur au thorax ?

Le stress peut-il provoquer une oppression thoracique ?

Une douleur thoracique peut survenir à la suite d’une crise de panique ou d’un stress aigu.

Lorsque vous ressentez un niveau de stress très élevé, votre corps libère des hormones adrénergiques comme l’épinéphrine, la norépinéphrine et l’adrénaline.

Cela peut provoquer une sensation similaire à une poussée d’excitation, entraînant un regain d’énergie, une contraction des muscles, une accélération du rythme cardiaque et un sentiment accru de vigilance.

Si votre rythme cardiaque s’accélère sous l’effet de ces hormones stimulantes, il peut devenir si rapide et incontrôlable qu’il épuise les muscles de votre cœur.

De plus, comme les muscles de votre poitrine se tendent, l’augmentation du rythme cardiaque peut créer une pression et une tension dans la région.

Une telle combinaison peut donc entraîner, en toute logique, de graves douleurs thoraciques.

Combien de temps persiste une douleur thoracique liée au Stress ?

Les douleurs thoraciques liée au stress peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures.

En moyenne, elles durent 10 minutes et sont généralement ressenties pendant une crise de panique et s’estompent une fois celle-ci passée.

Les symptômes variant beaucoup d’une personne à l’autre, il est difficile de dire combien de temps elles dureront !

Il est également possible de ressentir des douleurs thoraciques pendant une courte période d’environ 20 secondes tout au long de la journée en raison du stress.

Quelles sont les différences entre une douleur thoracique liée au stress et une crise cardiaque ?

douleur au thorax et stress

Est-ce un problème de cœur ou le stress qui m’asseye ? Le tableau ci-dessous peut vous aider à relativiser sur les symptômes afin d’y voir plus clair !

Symptômes Crise cardiaque/Attaque cardiaque Anxiété
Douleur au thorax au reposNONOUI
Douleur au thorax à l’effortOUINON
Douleur au thorax accompagnant d’autres symptômes de stressNONOUI
Douleur au thorax constanteOUINON
Une douleur au thorax aiguë, en coup de poignard, qui dure moins d’une minute.NONOUI
Une douleur irradiante qui se propage de la poitrine vers les bras ou la mâchoire.OUINON
Souffle courtOUINON

Voici les symptômes de stress à surveiller :

  • Étourdissements,
  • Troubles de la vision,
  • Fatigue excessive,
  • Transpiration,
  • Insomnie,
  • Nausées,
  • Tremblements,
  • Battements de cœur,
  • Maux de tête,
  • Maux d’estomac,
  • Tension musculaire,
  • Essoufflement,
  • Miction fréquente ou diarrhée,
  • Inquiétude excessive,
  • Peur,
  • Anticipation du pire,
  • Difficulté à se concentrer,
  • Sensation de tension ou de nervosité,
  • Irritabilité,
  • Répétition de certains comportements,
  • Difficulté à accomplir des tâches routinières,
  • Sentiment d’impuissance,
  • Flashbacks d’événements, de situations ou de personnes traumatisantes.

A quoi correspond « le souffle court » ?

Comme le montre également le tableau ci-dessus, le souffle court peut avoir des causes sans rapport avec une maladie ou une affection sous-jacente.
Par exemple, l’exercice, l’altitude, les vêtements serrés et un mode de vie sédentaire peuvent tous entraîner le souffle court et une perte en capacités respiratoires.

Néanmoins, un essoufflement accompagné d’une douleur thoracique peut être le signe d’un problème de santé grave, notamment d’une crise cardiaque.

L’essoufflement et les douleurs thoraciques sont également deux symptômes du COVID-19.

Quelles sont les autres causes de telles douleurs ?

Les douleurs thoraciques sont un symptôme possible du COVID-19. Les symptômes peuvent apparaître 2 à 14 jours après l’exposition au virus et comprennent :

  • Douleur thoracique,
  • Fièvre ou frissons,
  • Toux,
  • Essoufflement ou difficulté à respirer,
  • Fatigue,
  • Douleurs musculaires ou corporelles,
  • Maux de tête,
  • Nouvelle perte du goût ou de l’odorat,
  • Maux de gorge,
  • Congestion ou écoulement nasal,
  • Nausées ou vomissements,
  • Diarrhée.


Si une personne présente l’un de ces signes, demandez immédiatement des soins médicaux d’urgence :

  • Difficulté à respirer,
  • Douleur ou pression persistante dans la poitrine,
  • Nouvelle confusion,
  • Incapacité à se réveiller ou à rester éveillé,
  • Lèvres ou visage bleuâtres.

Comment savoir si ma douleur au thorax est due au stress ou au coronavirus ?

L’oppression thoracique étant un symptôme à la fois du coronavirus et de l’anxiété, il peut être difficile de savoir de quelle maladie vous souffrez. De plus, la pandémie est elle-même une source de grande angoisse et de stress dans notre vie quotidienne.

Si vous ressentez une douleur thoracique, soyez attentif aux autres symptômes qui peuvent vous aider à distinguer le COVID-19 de l’anxiété et du stress.

Douleur thoracique et toux ? Cela pourrait être le virus,
Une douleur thoracique et des vertiges ? Il est plus probable qu’il s’agisse de stress !

L’Entorse musculaire


Un muscle tendu ou étiré dans la poitrine peut provoquer une douleur aiguë dans la région. La douleur peut être aiguë, sourde ou augmenter avec le mouvement et la respiration.

Un exercice ou une activité intense peut entraîner également un claquage des muscles de la poitrine, ainsi que des quintes de toux intenses.

La pneumonie

L’un des nombreux symptômes de la pneumonie est la douleur thoracique.
Les autres symptômes à rechercher sont les suivants :

  • Fièvre,
  • Transpiration,
  • Frissons tremblants,
  • Essoufflement,
  • Respiration superficielle,
  • Asthme.

Dans le cas de l’asthme, votre système immunitaire peut provoquer une inflammation et un gonflement des voies respiratoires.

Cette irritation peut entraîner une oppression, une pression et une douleur dans la poitrine. La douleur thoracique peut survenir avant ou pendant une crise d’asthme.

Comment traiter les symptômes relatifs au stress ?


Vous pouvez traiter la douleur thoracique due au stress par des thérapies pharmacologiques ou psychothérapeutiques.

Selon la gravité de votre stress, votre médecin peut recommander une combinaison de plusieurs traitements.

Un thérapeute peut être en mesure de vous aider à découvrir les changements de comportement et de mode de vie que vous pouvez apporter pour réduire le stress.

Quels sont les conseils à appliquer ?

Les remèdes maison pour les douleurs thoraciques liées à l’angoisse impliquent des changements de style de vie qui peuvent aider à réduire votre stress et ses nombreux symptômes.

  • Restez actif : L’exercice régulier est excellent pour vous ! De plus, il a été prouvé que l’exercice physique aide à réduire le niveau de stress,
  • Stoppez l’alcool : Il agit comme sédatif naturel et peut temporairement aider à calmer les nerfs. Cependant, la dépendance à l’alcool est une habitude malsaine et dangereuse qui ne permet pas de traiter la racine de votre stress et de votre anxiété,
  • Arrêtez de fumer : Comme l’alcool, la cigarette est souvent utilisée dans les moments de stress. Néanmoins, fumer est une solution rapide à un problème qui nécessite un traitement complet de désaccoutumance au tabac. Comme l’alcool, fumer en période de stress peut accroître votre anxiété à long terme,
  • Stoppez la caféine : La caféine peut causer de la nervosité et des tremblements, et peut également entraîner des crises de panique,
  • Dormez un peu : Le sommeil est un outil essentiel pour préserver votre santé mentale et physique. Sans un bon sommeil, vous ne serez pas en mesure de fonctionner correctement tout au long de la journée,
  • Mangez sainement : Un faible taux de sucre dans le sang, la déshydratation ou les produits chimiques contenus dans les aliments transformés peuvent provoquer des changements d’humeur. Une alimentation saine améliorera votre état physique et mental,
  • Utilisez la respiration profonde : la respiration profonde est une stratégie couramment utilisée pour aider les gens à se remettre d’une crise de panique ou d’un niveau de stress élevé.

Conclusion

J’espère sincèrement que ces conseils vous aideront à comprendre les différences entre vos douleurs thoraciques liées au stress et celles liées aux autres facteurs pulmonaires.

Si, malgré ces conseils, le stress prend de plus en plus de place dans votre vie et vous souhaitez que cela cesse, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements.

Prenez soin de vous,

Henri Hélias

Qu’est-ce que le STRESS CHRONIQUE et comment l’ÉVITER ?

Qu’est-ce que le STRESS CHRONIQUE et comment l’ÉVITER ?

stress chronique

Qu’est-ce que le Stress Chronique ?

Le stress chronique est un sentiment de stress prolongé et constant qui peut avoir des effets négatifs sur votre santé s’il n’est pas traité.
Il peut être causé par les pressions quotidiennes de la famille et du travail ou par des situations traumatisantes.

Le stress chronique survient lorsque le corps subit des facteurs de stress et de tension avec une fréquence ou une intensité telle que le système nerveux autonome n’a pas la possibilité d’activer la réponse de relaxation de manière régulière.

Cela signifie que le corps reste dans un état constant d’excitation physiologique et de sécrétion hormonale (adrénaline, cortisol…).

Cela affecte pratiquement tous les systèmes de l’organisme, directement ou indirectement. Les gens ont été conçus pour gérer le stress aigu, qui est de courte durée, mais pas le stress chronique, qui est constant sur une longue période.

Afin de commencer à gérer le stress chronique, il est important de comprendre ce qu’il est, ce qu’il peut provoquer et comment il affecte l’ensemble du corps.

Quels en sont les symptômes ?

Le stress chronique affecte à la fois l’esprit et le corps. Il produit des symptômes physiques et psychologiques qui peuvent nuire à la capacité d’une personne à fonctionner normalement dans sa vie quotidienne.

La gravité de ces symptômes peut varier d’une personne à l’autre. Voici quelques-uns des signes les plus courants du stress chronique :

  • Maux et douleurs,
  • Baisse d’énergie,
  • Difficultés à dormir,
  • Pensées désorganisées,
  • Fatigue,
  • Sensation de perte de contrôle,
  • Sentiment d’impuissance,
  • Maladies et infections fréquentes,
  • Problèmes gastro-intestinaux,
  • Maux de tête,
  • Irritabilité,
  • Tension musculaire,
  • Nervosité et anxiété,
  • Difficultés de concentration,
  • Maux d’estomac.

Comment l’identifier ?

stress chronique image

Il n’est pas toujours facile de reconnaître le stress chronique. Comme il est omniprésent et durable, les gens s’y habituent souvent, à tel point qu’il commence à leur sembler normal.

Voici quelques signes à rechercher pour l’identifier :

  • Êtes-vous souvent de mauvaise humeur ou irrité ?
  • Avez-vous l’impression d’être toujours préoccupé par quelque chose ?
  • Avez-vous l’impression de ne pas avoir le temps de prendre soin de vous ou de faire les choses que vous aimez ?
  • Les plus petits désagréments vous semblent-ils trop difficiles à gérer ?
  • Vous semblez toujours attraper des rhumes ou des infections ?
  • Avez-vous recours à des mécanismes d’adaptation malsains comme l’alcool pour gérer votre stress ?

Quelles en sont les causes réelles ?

Ce type de question vis-à-vis du stress chronique est très fréquent dans notre mode de vie moderne.

Tout, du travail sous haute pression, à la solitude en passant par les embouteillages, peut maintenir l’organisme dans un état de menace perçue et de pression constante.

Dans ce cas, notre réaction de lutte ou de fuite qui a été conçue pour nous aider à lutter contre des situations occasionnelles mettant notre vie en danger (comme faire une embardée pour éviter un accident de voiture), peut user notre corps et nous rendre malades physiquement ou émotionnellement.

On estime qu’entre 60 et 80 % des consultations de soins primaires comportent un élément lié au stress. C’est pourquoi il est si important d’apprendre un ensemble de techniques de gestion du stress et de modifier son mode de vie pour se protéger des effets négatifs du stress chronique.

Quels sont les types de stress chroniques ?

Les sources de stress chronique peuvent varier, mais elles relèvent souvent de l’un des quatre types suivants :

  • Le stress émotionnel (émotions difficiles telles que la colère, la tristesse ou la frustration),
  • Le stress environnemental (le lieu où vous vivez et travaillez),
  • Le stress relationnel (la façon dont vous vous comportez avec vos amis, votre famille, vos collègues, vos partenaires),
  • Le stress professionnel (défis et pressions liés à votre travail).

Dans de nombreux cas, ces types de stress affectent plusieurs domaines de la vie d’une personne. Le stress au travail peut créer du stress dans vos relations.

Le stress relationnel, lui, peut rendre plus difficile la gestion des émotions difficiles.

Par exemple, si votre famille a des difficultés financières ou souffre d’une maladie grave, le stress peut devenir chronique.

En effet, il se peut qu’un membre de votre famille ne soit pas en mesure de travailler, que les factures s’accumulent et que votre maison soit sur le point d’être saisie, ce qui peut vous laisser stressé pendant des mois, voire des années.

Vos soucis constants usent votre corps, vous fatiguent et vous rendent anxieux.

Vous pouvez travailler plus dur que jamais pour joindre les deux bouts et faire des choix malsains en matière d’alimentation et d’exercice, ce qui peut vous faire sentir encore plus mal. Cela peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé importants.

Le stress chronique peut également être lié au travail.
En effet, de nombreux emplois exigent beaucoup de nous, et on a souvent l’impression de ne jamais avoir de répit ou d’être toujours sous pression.

Les heures supplémentaires, les voyages constants et les relations d’affaires sous haute pression peuvent maintenir votre corps dans un état d’excitation constant, même lorsque vous rentrez chez vous avec votre famille.

Cela peut aussi ajouter à l’usure de votre corps, et un stress continu peut contribuer à de graves problèmes de santé comme les maladies cardiaques.

Comment peut-il impacter votre vie ?

Le stress chronique étant très prolongé, il peut avoir un effet néfaste sur votre santé et votre bien-être s’il n’est pas traité.
Voici quelques complications potentielles liées à celui-ci :

  • Acné,
  • Dépression,
  • Diabète,
  • Eczéma,
  • Maladie cardiaque,
  • Hypertension artérielle,
  • Hyperthyroïdie,
  • Syndrome du côlon irritable,
  • Faible libido,
  • Ulcères,
  • Changements de poids.

Trouver des moyens de gérer le stress chronique est important pour le bien-être général. Cela peut impliquer un traitement professionnel, mais les stratégies d’auto-assistance et de relaxation peuvent aussi souvent être efficaces !

Les traitements conseillés

combattre le stress chronique

Si un stress chronique sévère est à l’origine d’une détresse importante ou nuit à votre capacité à fonctionner normalement, un traitement professionnel peut vous aider à développer de nouvelles capacités d’adaptation et à trouver des moyens de réduire votre niveau de stress voir de panique.

Les options de traitement comprennent :

  • Psychothérapie :
    Des approches telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), tel que Henri Hélias en propose peuvent vous aider à identifier les schémas de pensée négatifs qui contribuent au stress chronique.
    En travaillant avec un thérapeute, vous pouvez alors commencer à changer ces pensées pour des pensées plus réalistes et utiles.
    Vous pouvez également apprendre des outils d’adaptation qui vous aideront à mieux gérer votre réponse au stress.
    La réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) est une autre approche qui peut aider les gens pour faire face au stress chronique (comme l’enseigne le guide de survie anti stress et anxiété).
  • Médicaments :
    Votre médecin peut vous prescrire différents médicaments pour vous aider à gérer certains des symptômes du stress.
    Sachez que si vous présentez également des symptômes d’anxiété ou de dépression, votre médecin peut vous prescrire un antidépresseur.
    Votre médecin peut également vous prescrire des médicaments qui peuvent vous aider à dormir ou à réduire les troubles gastriques.
    A cet effet, n’hésitez pas à consulter notre test d’Anxiété et de Stress pour obtenir en toute fin votre document.

En conclusion

J’espère que ces conseils et ces informations ont pu vous aider à y voir plus clair dans la gestion de votre stress chronique.
Si, malgré tout, le stress et l’angoisse prennent de plus en plus de place au sein de votre vie, n’hésitez pas à consulter l’accompagnement 100% offert.

Prenez soin de vous,

Henri Hélias

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

Si vous subissez au quotidien des épisodes de peur inexpliquée, d’angoisses grandissantes et de stress intense, alors cet article est fait pour vous !

En tant qu’ancien grand anxieux, j’aimerai commencer par vous présenter ce qu’est le stress, les signes de stress, les mesures simples que vous pouvez prendre lorsque vous vous sentez stressé et vous donner des conseils pratiques pour le prévenir.

La France est un pays qui souffre du stress, de l’angoisse, de l’anxiété et il est grand temps d’agir !

Vous découvrirez ainsi dans cet article les causes, les symptômes et des moyens de gérer votre stress au quotidien.

C’est parti !

Pourquoi est-il important de gérer son stress ?

savoir gerer son stress

Si vous vivez avec des niveaux de stress élevés, vous mettez en danger votre bien-être tout entier.

Le stress fait des ravages sur votre équilibre émotionnel, ainsi que sur votre santé mentale et physique. Il réduit votre capacité à penser clairement, à fonctionner efficacement et à profiter de la vie.

Il peut sembler certaines fois qu’il n’y ait rien à faire contre le stress, car les factures ne cesseront jamais d’arriver, il n’y aura jamais plus d’heures dans une journée et vos responsabilités professionnelles et familiales seront toujours exigeantes.

Mais vous avez beaucoup plus de contrôle que vous ne le pensez, rassurez-vous !

Une gestion efficace du stress vous aide à briser l’emprise de cette affliction sur votre vie, afin que vous soyez plus heureux, en meilleure santé et plus productif.

L’objectif ultime est une vie équilibrée, avec du temps pour le travail, les relations, la détente et le plaisir, et la résilience nécessaire pour résister à la pression et relever les défis.

Mais il faut savoir une chose: la gestion du stress n’est pas une solution universelle.
C’est pourquoi il est important d’expérimenter et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Les conseils de gestion du stress suivants peuvent néanmoins vous aider à le faire !

à la base, qu’est-ce que le « stress » ?

Le stress est le sentiment d’être soumis à une pression anormale. Cette pression peut provenir de différents aspects de votre vie quotidienne.
Par exemple, une charge de travail accrue, une période de transition, une dispute avec votre famille ou des soucis financiers nouveaux ou existants.

Vous pouvez constater que l’effet est cumulatif, chaque facteur de stress s’ajoutant à un autre.

Dans ces situations, vous pouvez vous sentir menacé ou bouleversé et votre corps peut réagir au stress. Cela peut provoquer divers symptômes physiques, modifier votre comportement et vous amener à ressentir des émotions plus intenses.

Le stress nous affecte de plusieurs façons, tant sur le plan physique qu’émotionnel et à des intensités variables.

Comment pouvons-nous l’identifier ?

Lorsqu’il dégénère, la gestion du stress devient un véritable combat. En effet, lorsqu’il affecte votre vie, votre santé et votre bien-être, il est important de s’y attaquer le plus tôt possible.

Bien que le stress affecte chaque personne de manière différente, il existe des signes et des symptômes communs auxquels vous pouvez être attentif :

  • Des sentiments d’inquiétude ou d’anxiété constante,
  • Le sentiment d’être dépassé par les événements,
  • Une difficulté à se concentrer,
  • Des sautes d’humeur ou des changements d’humeur,
  • irritabilité,
  • Une difficulté à se détendre,
  • Symptômes dépressifs,
  • Développement d’une faible estime de soi,
  • Manger plus ou moins que d’habitude,
  • Changement dans les habitudes de sommeil,
  • Une consommation d’alcool, de tabac ou de drogues illicites pour se détendre,
  • Des douleurs, en particulier des tensions musculaires,
  • De la diarrhée et/ou une constipation,
  • Des sensations de nausée ou de vertige,
  • Une perte de la libido.

Si vous ressentez ces symptômes pendant une période prolongée et si vous avez l’impression qu’ils affectent votre vie quotidienne ou vous font sentir mal, vous devriez en parler à votre médecin généraliste.

Vous pouvez lui demander des informations sur les services de soutien et les traitements dont vous disposez.

3 étapes vers le management de votre stress

Réalisez les choses

  • Essayez de faire le lien entre la fatigue ou la maladie et les pressions auxquelles vous êtes confronté,
  • Soyez attentif aux signes physiques tels que les muscles tendus, la fatigue excessive, les maux de tête ou les migraines.

Identifiez les causes

  • Essayez d’identifier les causes sous-jacentes
  • Classez les raisons possibles de votre stress en trois catégories :
    1) celles qui ont une solution pratique ; 2) celles qui s’amélioreront avec le temps ; 3) celles auxquelles vous ne pouvez rien faire,
  • Essayez de vous libérer de l’inquiétude de celles qui font partie des deuxième et troisième groupes et laissez-les partir.

Prenez du recul sur votre style de vie

  • Êtes-vous en train d’en faire trop ?
  • Y a-t-il des choses que vous faites qui pourraient être confiées à quelqu’un d’autre ?
  • Pouvez-vous faire les choses plus tranquillement ?
  • Pour donner suite à la réponse à ces questions, vous devrez peut-être établir des priorités parmi les choses que vous essayez d’accomplir et réorganiser votre vie,
  • Cela vous aidera à relâcher la pression qui peut résulter du fait d’essayer de tout faire en même temps !

En conclusion


N’oubliez surtout pas que vous pouvez demander l’aide d’un professionnel !

La première personne à contacter est votre médecin de famille. Il devrait être en mesure de vous conseiller sur le traitement médicamenteux à suivre. j’ai d’ailleurs créé pour vous un test de stress et d’anxiété, avec le téléchargement 100% gratuit d’un document pour échanger avec votre médecin, à la clé.

La thérapie comportementale et cognitive (il s’agit d’un type de thérapie qui fonctionne en vous aidant à comprendre que vos pensées et vos actions peuvent influer sur ce que vous ressentez) et les approches basées sur la pleine conscience sont connues pour aider à réduire le stress, voir à le vaincre définitivement !

Il existe également un certain nombre d’organisations bénévoles qui peuvent vous aider à vous attaquer aux causes du stress et vous conseiller sur les moyens d’aller mieux.

A très bientôt et prenez soin de vous,

Henri Hélias

Comment la Respiration Paradoxale peut-elle vous Générer du Stress ?

Comment la Respiration Paradoxale peut-elle vous Générer du Stress ?

respiration paradoxale

En général, lorsque le stress est abordé, il est désigné comme une cause psychique, qui agit sur notre condition physique.

Et si vous étiez en mesure de réduire drastiquement vos symptômes de tension et d’angoisse, simplement en cessant la respiration paradoxale, elle-même générée par le stress ?

La respiration paradoxale est un terme fourre-tout qui désigne une série d’états de détresse respiratoire.

Dans certains cas, la respiration paradoxale peut être aiguë et nécessiter une intervention d’urgence.
Dans d’autres, elle peut être un problème chronique.


Elle peut se manifester lorsque vous êtes stressé et provoquer des crises de panique et/ou des problèmes de respiration laborieuse à long terme.

En général, le terme désigne un mode de respiration opposé à la respiration normale.

Dans un schéma respiratoire normal et sain, lorsque vous inspirez, votre diaphragme se déplace vers le bas…
Dans le même temps, votre abdomen se déploie vers l’extérieur, loin de votre colonne vertébrale.

Pendant l’expiration, votre diaphragme se déplace vers le haut et votre abdomen se rétracte vers l’intérieur, en direction de votre colonne vertébrale.

Cette technique est également appelée respiration diaphragmatique ou respiration ventrale. La poitrine ne bouge pas.

Lorsque le contraire de la respiration diaphragmatique se produit, on parle de schéma respiratoire paradoxal. On parle également de double respiration.

En effet, votre diaphragme se déplace vers le haut et votre abdomen se rétracte vers l’intérieur pendant l’expiration. Simultanément, votre diaphragme se déplace vers le bas et votre abdomen se dilate vers l’extérieur pendant l’inspiration.

Quels sont les signes et les symptômes de la respiration paradoxale ?

Voici une liste de signes et de symptômes courants indiquant qu’une personne contracte une respiration paradoxale ou une détresse respiratoire :

  • Difficulté à reprendre son souffle,
  • Fréquence cardiaque rapide,
  • Douleur dans le cou et les épaules,
  • Douleur ou faiblesse dans la poitrine,
  • Impossibilité de reprendre son souffle,
  • Respiration laborieuse,
  • Respiration Haletante involontaire,
  • Prise soudaine d’une grande respiration,
  • Faiblesse générale,
  • Vertiges,
  • Incapacité de parler sans être essoufflé.

Quelles en sont les causes ?

Un certain nombre de facteurs peuvent contribuer aux schémas de respiration paradoxale.

Un traumatisme aigu à la poitrine est une cause qui entraîne instantanément des contractions intercostales.
Celles-ci, à leur tour, peuvent provoquer un mouvement paradoxal de la respiration.

Ce phénomène est également appelé « respiration bégayée » ou « respiration bloquée« .

Dans ce cas, une action d’urgence doit être entreprise pour aider la personne à respirer.

Néanmoins, des problèmes chroniques peuvent également contribuer à la respiration paradoxale abdominale…



Les effets d’un stress de longue durée

Lorsque le stress chronique lié au travail et à d’autres activités ou à certains soucis devient problématique, de nombreux problèmes sous-jacents peuvent conduire à l’effet paradoxal de la respiration (parfois appelé double respiration ou même hyperventilation).

En effet, la réaction de lutte ou de fuite (provoquée par le stress chronique) peut entraîner une respiration plus rapide et moins profonde !

Chez une personne qui se sent soudainement submergée par la réaction de lutte ou de fuite, par exemple, une hyperventilation peut se produire.
Vous pouvez également observer des respirations profondes et soudaines et une double respiration frénétique (respiration en balancier) chez une personne qui a une attaque de panique.

Si vous avez souvent du mal à reprendre votre souffle et que vous exercez en même temps un travail très stressant, ou si vous vivez fréquemment des situations traumatisantes, la respiration paradoxale pourrait devenir un problème très récurrent pour vous.

Les effets de la sédentarité sur votre santé

respiration paradoxale et sédentarité

Les personnes qui restent assises à leur bureau toute la journée peuvent également constater que le haut de leurs épaules, et en particulier les muscles de leur cou, sont tendus et serrés.

Il peut en résulter une sollicitation excessive de ces muscles lors de la respiration. Le diaphragme peut alors s’affaiblir et fonctionner de manière paradoxale lors de la respiration.

Les effets se compensent alors, la respiration devenant de plus en plus laborieuse et les muscles du cou provoquant de plus en plus de tensions et de douleurs.

Les problèmes neurologiques

Certains problèmes neurologiques, comme l’épilepsie ou les migraines, peuvent déclencher la réponse paradoxale, entravant le mouvement du diaphragme et provoquant une respiration non diaphragmatique, laborieuse et épuisante.

Les problèmes pulmonaires

La respiration paradoxal de la poitrine est plus probable chez les personnes souffrant de problèmes de santé liés aux poumons, tels que le cancer du poumon, l’asthme, etc.

Quels sont les traitements efficaces ?

Lors d’une respiration paradoxale aiguë

Là encore, si une personne présente une respiration en dents de scie à la suite d’un traumatisme à la poitrine ou d’une autre déficience physique qui entrave sa capacité à respirer, il faut lui apporter une aide d’urgence.

Appelez les services d’urgence et administrez-lui un masque à oxygène.

En cas de crise de panique ou d’hyperventilation, lorsque vous ou quelqu’un d’autre présente une respiration irrégulière ou un mouvement paradoxal rapide de la respiration, essayez ces actions immédiates, qui peuvent vous aider à vous calmer et à rétablir une respiration normale :

  • Essayez la position du trépied (penchez-vous et posez les mains sur les genoux),
  • Respirez avec les lèvres pincées,
  • Faites de votre mieux pour ralentir votre respiration,
  • N’essayez pas de parler,
  • Concentrez-vous sur un point visuel, à environ deux ou trois mètres devant vous,
  • Une fois que vous parvenez à reprendre votre souffle, essayez la respiration ventrale (inspirez de manière à ce que votre ventre sorte et expirez de manière à ce qu’il rentre).

Lors d’une respiration paradoxale récurrente

Si vous avez du mal à respirer depuis un certain temps, si vous vous sentez souvent à bout de souffle ou si vous n’arrivez pas à reprendre votre souffle, vous devez peut-être apprendre à mieux respirer.

Bien que cela puisse sembler idiot (car tout le monde sait comment respirer dans une certaine mesure), apprendre à mieux respirer est une chose que peu d’entre nous prennent le temps de faire, à notre détriment.

Vous trouverez ci-dessous des conseils et des exemples d’exercices à pratiquer régulièrement.

Réduire au maximum le mouvement thoracique paradoxal

La respiration profonde

Sachez à quoi ressemble une bonne respiration profonde, par le nez.

Allez dans un endroit calme, seul, sans distractions.

Secouez vos muscles et vos membres, et tenez-vous debout ou assis avec une bonne posture.
Fermez légèrement les yeux, puis expirez tout l’air de vos poumons.

Maintenant, inspirez lentement par le nez, en faisant attention à ce que :

  • Votre abdomen (ventre) se dilate vers l’extérieur,
  • Votre poitrine et vos épaules ne bougent pas et restent droites,
  • Vous ne sentez pas votre cage thoracique bouger, surtout pas vers le haut.


Une fois que vous avez profondément inspiré, commencez à expirer par la bouche, en prenant soin de ce qui suit :

  • Votre abdomen se rétracte (se dégonfle) vers votre colonne vertébrale,
  • votre poitrine et vos épaules ne bougent pas,
  • Vous ne faites pas bouger votre cage thoracique, surtout pas vers le bas.


Il s’agit juste un exemple de la façon dont vous pouvez mieux respirer grâce à un mode de respiration approprié.

La respiration en carré

Les exercices de respiration permettent de lutter contre la respiration paradoxale

La respiration en carré est un exercice simple qui permet de calmer les nerfs fragiles, de réduire le stress et de provoquer une réaction de relaxation.
Faites-la chaque fois que vous vous sentez dépassé(e) ou que vous avez l’impression de ne pas pouvoir reprendre votre souffle.

Voici comment procéder :

  • En utilisant le modèle de respiration approprié ci-dessus, commencez par prendre une profonde inspiration en comptant jusqu’à quatre,
  • Retenez la respiration dans vos poumons en comptant jusqu’à quatre,
  • Expirez lentement en comptant jusqu’à quatre,
  • Retenez à nouveau votre respiration en comptant jusqu’à quatre,
  • Répétez ce processus en quatre étapes pendant environ une à deux minutes.

Vous devriez sentir un fort relâchement au niveau de votre thorax et une impression de relaxation.

En conclusion

J’espère que ces conseils concernant les bonnes méthode de respiration ont pu vous aider.
Si vous ressentez malgré tout que votre stress et vos angoisses prennent de plus en plus de place dans votre vie, n’hésitez pas à consulter mes accompagnements avancés.

Prenez soin de vous et à bientôt,

Henri Hélias

La Respiration Anti Stress qui peut Changer votre VIE !

La Respiration Anti Stress qui peut Changer votre VIE !

techniques de respiration contre la frayeur et le syndrome de stress post traumatique.

Si vous lisez cet article, il y a de fortes chance que vous subissiez actuellement des symptômes de crainte, de frayeur et tension excessive dans votre vie.

Rassurez-vous, j’ai élaboré cet article pour vous permettre de réduire rapidement votre stress et vos angoisses !

Les techniques de respiration anti stress sont un moyen sûr et naturel de calmer et d’apaiser la majorité des personnes.
Une fois apprises, il faut savoir que vous pourrez les pratiquer n’importe où !

Sachez une chose : trois minutes seulement de respiration calme peuvent vous aider à calmer vos pensées et à réduire votre stress.

De nombreuses personnes souffrant d’un niveau élevé de stress et d’anxiété ont tendance à respirer en haut de la poitrine, au niveau du thorax.
Hors, il faut savoir qu’une respiration superficielle et haletante peut accroître l’anxiété en provoquant une hyperventilation, qui va elle-même entraîner un déséquilibre des niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone.

Une respiration lente et régulière, axée sur une expiration plus longue, rétablit ce déséquilibre et sort le corps de l’état de lutte ou de fuite, pour l’amener vers un état plus détendu.

L’utilisation de techniques de respiration apaisantes envoie un message à votre système nerveux qui lui permet de réduire votre surmenage et lui permet d’aller vers la relaxation.

Je vais donc vous partager ci-après, les meilleurs techniques de respiration et de relaxation pour lutter contre l’ensemble des symptômes relatifs au stress.

Quelles sont les techniques de respiration contre le stress que je vous conseil ?

1. La respiration mesurée

la respiration mesurée fait parti des techniques de respiration qui permettent de lutter contre le trac et l'excès de cortisol.

Voici comment procéder :

  • Vous pouvez vous asseoir ou rester debout, mais veillez à vous assouplir un peu avant de commencer. Assurez-vous que vos mains soient détendues et que vos genoux soient souples,
  • Baissez vos épaules et laissez votre mâchoire se détendre,
  • Inspirez lentement par le nez et comptez jusqu’à quatre. Gardez les épaules basses et laissez votre ventre se gonfler pendant que vous inspirez,
  • Retenez votre respiration pendant un moment,
  • Relâchez ensuite votre souffle lentement et en douceur en comptant jusqu’à sept,
  • Répétez l’opération pendant quelques minutes jusqu’à ce que vous soyez plus détendu.

2. Le bourdonnement anti stress

Vous préférerez peut-être être seul(e) pendant cette activité, car je préfère vous prévenir : vous ferez un bruit assez peu commun !

Aussi étrange que cela puisse paraître, cette petite technique est utilisée depuis des milliers d’années pour calmer l’esprit. En effet, elle procure une telle sensation de bien-être que vous ne vous soucierez probablement pas de ce que pensent les gens.

le bourdonnement anti stress fait parti des techniques de respiration anti stress

Voici comment la pratiquer :

  • Détendez vos épaules,
  • Fermez légèrement votre gorge pour pouvoir entendre votre respiration lorsque vous inspirez,
  • Couvrez vos oreilles avec vos pouces et vos yeux avec vos doigts,
  • Gardez vos lèvres fermées, mais légèrement et vos dents légèrement écartées. Votre mâchoire est détendue et vous expirez lentement en produisant un long et grave bourdonnement,
  • Faites en sorte que votre expiration soit longue et douce,
  • Répétez 5 à 10 fois.


Ensuite, vous pouvez rester assis en respirant longuement et lentement pendant quelques minutes, puis profitez de la nouvelle paix intérieure que vous ressentez.
Vous ressentirez moins de nervosité et vos niveau de cortisol baisseront, à mesure que vous pratiquerez cette technique de respiration.

3. La technique de respiration abdominale ou diaphragmatique

L’exercice de respiration le plus populaire (et l’un des plus efficace) contre le stress et l’anxiété, est depuis de nombreuses année, la respiration diaphragmatique ou abdominale.

Cet exercice est particulièrement efficace en cas d’attaque de panique ou de stress post-traumatique.

Je vous recommande de l’essayer chaque fois que vous vous sentez légèrement stressé, afin de vous familiariser au maximum avec cette technique.

Ensuite, si vous vous sentez anxieux et tendu, vous pourrez commencer à respirer par le ventre immédiatement, ce qui vous aidera à vous sentir rapidement en contrôle.

respiration abdominale anti stress

Voici comment procéder :

  • Respirez lentement et profondément par le nez. Assurez-vous que vos épaules soient abaissées et détendues.
    Dans cet exercice, votre ventre doit se gonfler, mais votre poitrine ne doit se soulever que très peu.
    Vous pouvez donc si vous le souhaitez, placer une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine afin de ressentir votre respiration.
  • Expirez lentement par la bouche. Lorsque vous expirez, pincez légèrement les lèvres, mais gardez la langue et la mâchoire détendues.
    Il se peut que vous entendiez un léger bruit de « Fhooshhhhhh » lorsque vous expirez.
    C’est parfait ! écoutez ce son chaque fois que vous vous exercez et apprenez à l’apprécier comme le son de la relaxation.

    Répétez cet exercice de respiration pendant plusieurs minutes.
    Faites en sorte que votre expiration soit aussi longue et douce que possible.

    L’expiration est la clé de la relaxation, alors accordez-lui toute votre attention et entraînez-vous à expirer en une longue respiration lente et contrôlée et vous en ressentirez rapidement les bienfaits.

Pour conclure

J’espère sincèrement que ces 3 techniques vous seront utiles ! si malgré tout, vous ressentez encore du stress et de l’angoisse au quotidien, n’hésitez pas à rejoindre l’accompagnement gratuit que j’ai élaboré rien que pour voue !

à très bientôt.

Henri

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Si vous lisez actuellement cet article, alors il est fort probable que vous ayez à affronter un stress, une angoisse ou une anxiété récurrente dans votre vie.

Assis à mon bureau et en pleine réflexion, je me rappel encore douloureusement, de quelle manière je ressentais mon stress et mon anxiété et de quelle manière les symptômes s’exprimaient de plus en plus.

Ce n’est que plus tard, après avoir passer tant de temps à rechercher les causes, que l’objectivité nécessaire m’a aidé à identifier les éléments majeures de ce stress et de cette anxiété.

J’ai en effet remarquer, au cours de mes accompagnements, que 7 récurrences étaient génératrices de stress et d’anxiété au quotidien et je vais les aborder avec vous aujourd’hui.

Quels sont les 7 afflictions génératrices de stress au quotidien ?

1) Le manque d’argent et son influence

l'argent peut être très fortement générateur d'anxiété.

La plupart des études s’accordent à dire que les finances sont une cause majeure de stress.

Dans un article en ligne du Huffington Post, le journal a désigné les finances comme la principale cause de stress dans la vie des gens. Le stress financier arrive en effet en tête de liste dans de nombreux autres sondages actuels.

Certaines personnes, qui désignent les finances comme la principale cause de leur stress, citent souvent les achats importants comme une maison ou une voiture, car ce sont les achats d’une vie.

D’autres personnes sont stressées par une perte de revenu ou par une dette croissante.
Pour certaines, le stress financier aboutit à la faillite, et alors que les étudiants stressent pour payer leurs études, les baby-boomers et les personnes âgées trouvent que le revenu de retraite peut être une cause majeure de stress à cause de l’inflation.

2) Le stress lié au travail

Le travail est une cause de stress étroitement liée aux finances. Nos emplois ou nos carrières semblent être une source constante de peur, voir de frayeur.

Et en quoi le travail est-il une cause de stress ? En fait, la plupart des gens s’inquiètent tout simplement d’obtenir ou de conserver un emploi adéquat.

Nous nous inquiétons des évolutions du travail. Nous luttons pour gravir les échelons d’une carrière, dépassés par les exigences.
Les conditions de travail peuvent changer, ou nous pouvons avoir des problèmes interpersonnels au travail.

Les étudiants, en particulier les adolescents et les étudiants d’âge universitaire, citent le travail scolaire comme une cause de stress.
Parfois, le stress au travail est provoqué par les autres et parfois, nous le provoquons nous-mêmes.

3) La famille

Des disputes éclatent avec un conjoint ou un autre membre de la famille.
Les parents divorcent, les enfants se marient, le flux et le reflux de la vie familiale est en fait rempli de stress.

La santé de la famille est également une cause importante de stress.

Un membre de la famille malade, une blessure grave, une grossesse, une fausse couche ou un avortement sont autant de sources de stress.

D’autres types de changements familiaux sont également sources de stress. L’adoption, le déménagement et les changements d’emploi pour un seul membre de la famille peuvent causer également du stress à tous.

4) Les problèmes personnels et la perte de contrôle

Les préoccupations personnelles qui ne sont qu’indirectement créées par les autres sont une autre cause importante de stress et d’anxiété. Le manque de contrôle est en tête de liste des préoccupations personnelles.

Chaque être humain a un désir profondément ancré de contrôler sa vie.

Lorsque le contrôle est faible ou absent dans un domaine donné, nous ressentons du stress. Pour de nombreuses personnes, le manque de contrôle sur leur propre temps est une cause majeure de tension.

Le fait d’occuper un emploi, de participer au covoiturage des enfants pour se rendre à l’école, de conduire les membres de la famille aux entraînements de foot, aux courses, tout en essayant de faire fonctionner la maison, tout cela, peut créer des symptômes de stress importants !

Vous aimeriez contrôler votre temps, plutôt que de laisser les demandes des autres le contrôler, mais ce n’est pas toujours possible.

5) Le stress lié à l’insécurité et à la santé

les inquiétudes liées à la santé peuvent générer du stress et de l'anxiété

Pour la plupart des gens, la santé est une cause majeure de d’angoisse, de stress et de nervosité.

Pour certains, le stress est lié à l’obésité et au désir de perdre du poids, et pour d’autres, le stress est une mauvaise habitude personnelle qui affecte la santé et qui doit être changée.

En effet, le tabagisme, l’abus d’alcool ou d’autres drogues, une maladie ou une blessure peuvent générer une véritable tension et un surmenage extrême.

La sécurité personnelle est également une cause importante de stress: les femmes, plus que les hommes, ont tendance à se stresser pour leur propre sécurité et celle des autres (et certaines fois à raison).

6) les relations personnelles

Qu’il s’agisse d’une amitié, d’une rencontre, d’une séparation, d’un mariage ou d’un divorce, une relation peut être une cause majeure de stress pour beaucoup.

Nous voulons tous l’amour et il est potentiellement disponible dans les relations, mais passer de A à B peut être très stressant.

Certains ont recours à des relations en ligne qui sont plus faciles à gérer, surtout lorsque l’on est atteint d’anxiété sociale.
D’une manière ou d’une autre, les exigences en matière de temps, de finances et d’émotions peuvent provoquer un stress permanent.

7) l’anxiété de mort

La cause de stress la plus déchirante est probablement la mort d’un être cher ou d’un ami proche. Même la mort d’un animal de compagnie peut être stressante et traumatisante chez certains individus.

En conclusion

Les causes du stress changent avec l’âge.

L’enfant stressé qui faisait des crises de colère devient un collégien, stressé par la brute de l’école. Son avenir lui fait peur lorsque le conseiller d’orientation lui demande ce qu’il veut faire.

Le jeune étudiant devient un adolescent, stressé par l’acné, les hormones et les premiers rendez-vous galants.

L’adolescent devient un jeune adulte qui tente de gérer le stress du départ de la maison, de l’adaptation à la vie universitaire et de la gestion des finances.

La vie évolue vers le premier emploi, le mariage, les enfants, et ainsi de suite.
Même si vous déménagez dans une cabane isolée du monde, le stress vous suivra !

Mais la question est : s’agira t-il d’un stress lié à la motivation, ou lié à la peur ?

Il est important d’acquérir des connaissances sur les principales causes de vos symptômes. Utiliser ces connaissances pour vaincre le stress malsain est donc vital !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le stress et sur la manière de la contrôler définitivement, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement avancés.

à très bientôt,

Henri Hélias