Comment STOPPER l’obsession de ses propres TROUBLES ANXIEUX ?

Comment STOPPER l’obsession de ses propres TROUBLES ANXIEUX ?

En vous écrivant cet article, je ne cesse de me rappeler à quel point une simple idée pouvait devenir une obsession lorsque je subissais l’anxiété et l’angoisse au quotidien.

Comme une graine qui pousse, qui devient un arbre à ronce et qui commence à prendre toute la place dans notre tête.

Les symptômes des troubles anxieux font partis des plus grandes douleurs que l’on puisse connaître.

Les personnes souffrants de troubles anxieux vivent depuis longtemps avec ce schéma répété, et il est temps de creuser plus profondément ce cycle pour le briser !

Imaginez un agent de sécurité qui surveille un étage d’un grand magasin.
Il est concentré, prêt à bondir en cas de danger, et il fera tout ce qu’il faut pour garder son emploi et accomplir sa mission.
Les personnes souffrant de troubles anxieux ne sont pas différentes de cet agent de sécurité prêt à tout pour défendre ce grand magasin !

La différence réside cependant dans l’interprétation du danger.
Ainsi, en réapprenant à son cerveau comment agir dans telle ou telle situation, nous défendons ce grand magasin qu’est notre corps, mais de manière mesurée et appropriée !

Surveiller les symptômes des troubles anxieux est une responsabilité que les individus pensent avoir à assumer quotidiennement


Pour une personne mentalement et émotionnellement équilibrée, l’idée de surveiller ses symptômes corporels 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, est absurde.


Mais pour une personne souffrant d’anxiété, d’angoisse et de stress chronique, c’est la différence entre la vie et la mort.

J’appelle cela le « la garde permanente ».
Dès que ces individus sensibilisés (j’étais l’un d’entre eux, voici mon histoire personnelle), prêtent plus d’attention à ce qui se passe dans le monde extérieur qu’à leur monde intérieur, ils ont l’impression de nager dans un lac d’eau glacée ou au milieu d’une véritable tempête.

Ils pensent que s’ils continuent à nager, ils vont perdre le contrôle de leur corps (puis de leur esprit et vice-versa).

Mais ils ne se rendent pas compte qu’en continuant à nager, l’eau devient de plus en plus chaude. La prochaine fois qu’ils vont nager, le facteur de familiarité entre en jeu et ils sont un peu moins sensibles à l’eau (ou dans le cas présent aux symptômes d’anxiété et d’angoisse), et ainsi de suite.

Les personnes souffrant des troubles de l’anxiété ont besoin de cette victoire qui leur prouve qu’elles peuvent lâcher prise !

Ce moment peut survenir à tout moment, mais il ne peut se manifester que par la prise de conscience. Une personne inconsciente passe sa journée à se souvenir et à réagir (elle se rappelle inconsciemment ce qu’elle a fait la dernière fois et réagit de la même manière).

Le chaos la domine, alors que sa conscience n’en fait pas parti…

Une personne consciente voit l’opportunité qui se trouve dans le moment présent et commence à nager.

Voici 5 suggestions que je vous propose pour quitter cette surveillance constante :

  1. Élevez votre conscience

    Considérez les moments où votre système nerveux veut se réfugier dans la peur et le bavardage intérieur négatif comme des opportunités.
    Tant que vous ne considérerez pas ces moments de sensibilisation comme des occasions de vous entraîner (à réagir différemment), vous serez toujours en train de faire face et de gérer vos symptômes.
  2. Arrêtez de rechercher un soutien social en permanence

    Oui, les autres vous aiment beaucoup et veulent être là pour vous, mais ils veulent aussi vivre leur propre vie.
    Plus vous cherchez à vous rassurer et plus vous vous rapprochez des personnes présentes dans 98 % des groupes de « soutien » à l’anxiété, plus la guérison devient difficile.
    Vous seul pouvez changer cela, personne d’autre.
  3. Trouvez l’ancrage !

    Vous voyez, vos symptômes de troubles anxieux sont une manifestation de quelque chose qui se trouve au plus profond de votre esprit et de votre corps subconscient.
    Si vous ne coupez pas l’herbe à la racine, elle repousse de plus en plus vite. Votre corps ne fait rien sans raison. Chaque réponse physiologique est une réponse à quelque chose qui n’a pas été traité et qui a été enfoui profondément à l’intérieur, pendant trop longtemps.
  4. Répondez à vos besoins d’une autre manière

    Oui, il est possible que vous répondiez aux besoins qui n’ont pas été satisfaits lorsque vous étiez enfant en maintenant vos symptômes de troubles anxieux.
    Par exemple, quand lorsqu’elles sont enfants, la seule option que certaines personnes ont, pour gagner l’attention de leur père est de faire des bêtises. Elles en font donc constamment !

Souvent, nous entretenons inconsciemment nos croyances négatives parce qu’elles correspondent à ce que nous voulons depuis si longtemps.

Soyez conscient, soyez implacable dans votre poursuite de la découverte de soi et mettez fin à l’habitude de surveiller vos symptômes de trouble anxieux !

  1. Ne jouez plus la carte de la victime !

    je suis sérieux ! Cessez de parler de la façon dont vous le faites actuellement.
    Remplacez les mots qui ne correspondent pas à la direction positive que prend votre vie par de nouveaux mots.

    Par exemple, prenons le mot « transition » :
    Quelqu’un demande : « Comment te sens-tu aujourd’hui ? »
    Vous répondez : « Je travaille sur X, et j’ai l’impression d’être en transition vers un nouveau moi. »

    Boom ! Un bond gigantesque vers le fait de ne plus être l’une des nombreuses personnes souffrant de troubles anxieux de la santé.

    Changez votre vocabulaire, changez votre état d’esprit à votre égard et à l’égard de la journée à venir, et agissez en fonction de vos désirs.
    Cela apprivoisera à temps votre amygdale limbique avant tout basée sur la réaction de lutte ou de fuite.

Dans l’angoisse et le stress se trouve l’opportunité d’évoluer !

Pour évoluer, vous devez commencer à percevoir différemment les symptômes de troubles anxieux.
Cela vient avec le temps pour la plupart des gens. Mais quitter le monde du court terme sera l’un des plus grands changements positifs que vous ayez à faire.

En conclusion, mon conseil bonus !

Et il est plutôt radical : changez votre nom, votre photo ou votre description sur les réseaux sociaux.

Vous savez ce qui me perturbe parfois ? Les gens qui disent vouloir un changement positif mais qui ont toujours des noms ou des publications sur les réseaux sociaux ultra négatifs !


Tenez également compte de votre image sur les réseaux sociaux.
Vous la regardez jusqu’à 100 fois par jour (parfois plus), alors vous ne faites que cimenter votre identité anxieuse et angoissée, de manière inconsciente, en regardant une image dépressive de vous.

Changez-la, dès aujourd’hui.

Pendant que vous y êtes, décrivez-vous sous un jour différent et ajoutez le mot « transition » à votre description. Maintenant, vous êtes sur la bonne voie.

Cette liste pourrait être très longue, mais j’aimerais avoir votre avis dans les commentaires.
Autre chose, si malgré ces conseils, l’anxiété, l’angoisse et le stress vous gâchent la vie, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés ici 😉

à très bientôt,

Henri Hélias

[Anxiété et Angoisse] Une habitude que vous devez stopper MAINTENANT

[Anxiété et Angoisse] Une habitude que vous devez stopper MAINTENANT

Je me souviens d’une période de mon trouble anxieux où tout tournait autour de mon anxiété et du stress, et où je me suis construit ce que j’appel une habitude ou une « routine » d’anxiété inutile.

Comme une ombre qui ne partait jamais, même lorsque le soleil se couchait, l’anxiété et l’angoisse étaient mes meilleurs amis et en même temps mes pires ennemis.

Meilleurs amis parce que j’avais un besoin inconscient de les garder en vie et autour de moi, ennemis parce que ces symptômes de peur et d’accablement m’empêchaient de vivre la vie telle qu’elle était réellement !

J’y ai pensé, j’en ai parlé, je me suis comporté selon ces symptômes, j’étais littéralement devenu l’anxiété et l’angoisse permanente, pourrais-je dire.

C’est pourquoi les mots « vous êtes plus que l’anxiété et l’angoisse » doivent être compris plus profondément.
Car sous l’identité du sentiment d’être, l’anxiété et l’angoisse se cachent dans tous les symptômes tels que :

  • Le catastrophisme,
  • Une fixation et l’obsession constante sur un sentiment, une pensée ou une personne,
  • Une réduction significative du cercle social,
  • la peur constante et irrationnelle de ce qui pourrait se produire.

Et bien plus….

La chose importante à comprendre en ce qui concerne ces routines d’anxiété et d’angoisse, c’ est la nécessité de profiter à 100% du moment où l’ombre n’est pas présente, avant-même d’entreprendre une démarche de guérison.

Trop de personnes reviennent à la familiarité et tournent leur attention vers ce qui pourrait mal tourner au lieu de renforcer leur connexion à cet instant présent, qui est tellement précieux !

La souffrance est une option, et elle le sera toujours

Néanmoins, il est difficile de le comprendre lorsque celle-ci est devenue habituelle. La souffrance est une dépendance, un désir satisfait par l’enfant intérieur qui cherche à préserver ce qu’il croit être vrai.

L’enfant intérieur et l’esprit adulte sont deux énergies distinctes avec deux systèmes de croyance distincts, la question est de savoir lequel mène la danse.

La seule chose que vous devez faire aujourd’hui est de reconnaître ces habitude d’anxiété et d’affliction, si elles sont bien présentes.

L’anxiété et l’angoisse sont-elles finalement, les principaux centres d’intérêts dans tout ce que vous faites au cours de vos journées, et ressentez-vous le besoin de leur demander la permission de sortir temporairement de votre zone de confort ?

Ce sont ces moments de clarté qui vous permettront de passer à la phase suivante de votre voyage de guérison de l’anxiété et de l’angoisse.

Ce sont les choses dont nous devons rester conscients pour aller de l’avant et agir en conséquence.

En conclusion

j’espère réellement que ces informations vous serons utiles afin de vous rendre compte que vous êtes plus que l’angoisse et l’anxiété que vous ressentez aujourd’hui !

Si malgré ces conseils, les symptômes de stress, d’angoisse et d’anxiété prennent le pas sur votre qualité de vie, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés.

à très bientôt,

Henri Hélias

[Anxiété, Stress et Angoisse] l’Hypnothérapie, Comment ça marche ?

[Anxiété, Stress et Angoisse] l’Hypnothérapie, Comment ça marche ?

l'hypnothérapie pour traiter l'anxiété

Lorsque une personne pense à l’hypnothérapie pour traiter son anxiété, elle pense souvent à un hypnotiseur avec son lot d’à priori (vu la plupart du temps à la télévision) : faire marcher les gens comme des poulets, les faire crier comme des animaux etc.


C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’hypnose peut avoir mauvaise presse…


Bien que cela puisse être divertissant pour l’observateur, l’hypnothérapie occupe une place très importante dans la pratique de la guérison de l’anxiété, du stress et de l’angoisse.

C’est donc pour cela que je souhaite que vous vous familiarisiez avec le terme « facteur critique« , qui est le gardien malicieux maintenant vos anciennes croyances d’enfance et votre identité anxieuse actuelle.

La logique ne nous aide pas à envoyer balader ce facteur critique qui peut pourrir la vie de tant d’individus.
C’est pour cela que j’ai écrit c et article afin d’y voir plus clair !

L’hypnothérapie peut contourner le facteur critique, juste assez longtemps pour envoyer un signal clair de sécurité au corps !

L’hypnothérapie est une technique qui aide une personne à entrer en transe, également appelée « état de conscience modifié« . Lorsqu’une personne est en état d’hypnose, elle bénéficie d’une meilleure concentration, d’une plus grande clarté de pensée et d’une relaxation profonde.

Cette pratique a trouvé un immense intérêt dans l’amélioration de la santé, notamment dans la lutte contre la dépendance, le traitement de la peau, les troubles du sommeil, la perte de poids, les problèmes digestifs, la dépression, etc.

L’un des avantages profonds de l’hypnothérapie vise à soulager avant tout l’anxiété et le stress.

L’hypnothérapie commence par une conversation avec le patient, pour effectuer un transfère lentement dans un état profond de relaxation.
Cet état de relaxation est une réponse naturelle à ce que l’on appelle une induction, et chacun d’entre nous en fait régulièrement l’expérience lorsque nous sommes sur le point de dormir.

Nous parlons de ce moment précis où nous sommes sur le point de dormir, mais où nous sommes encore conscients de ce qui se passe autour de nous.

Cependant, il existe différents degrés d’hypnothérapie, du sentiment le plus léger aux états les plus profonds qui augmentent notre connexion à notre subconscient.

L’hypnose est un moyen créatif, relaxant, agréable et revigorant de guérir des problèmes émotionnels profondément enracinés.

Enfin, l’hypnothérapie a aidé les personnes à mieux se concentrer, à se débarrasser de l’anxiété, de la peur et d’une frayeur accablante et à aller de l’avant avec une vie plus riche et pleine de ressources !

Tout cela, en laissant derrière eux des éléments dissuasifs tels que les peurs, les phobies, la dépendance, l’angoisse, les symptômes dépressifs et d’autres conditions désagréables qui nuisent à notre productivité.

En prime, l’hypnose peut également réduire l’anxiété et le stress avant une procédure médicale !



Le fonctionnement de cette méthode sur les troubles mentaux

Au niveau du rapport entre l’anxiété et le stress

L’hypnothérapie pour traiter l’anxiété vous amène à un état de relaxation profonde, ce qui signifie que vous êtes libéré du stress et des pensées envahissantes.

Un bon hypnothérapeute vous montre comment induire ou susciter cet état naturellement par vous-même, afin que vous ayez un contrôle proactif des pensées négatives et anxieuses.

Au niveau du rapport entre l’anxiété et l’insomnie

Le manque de sommeil et l’incapacité à dormir sont des signes identifiables de l’anxiété et de l’angoisse nocturne.
Le plus souvent, les personnes souffrants d’anxiété font également des terreurs nocturnes et des cauchemars en raison de pensées contradictoires dans leur subconscient.
L’hypnose a été utilisée comme une intervention positive pour favoriser un sommeil réparateur et adéquat, ce qui a des effets bénéfiques sur votre santé générale.

Concernant le stress post traumatique

Le stress post traumatique est un trouble associé à des événements traumatiques ou stressants de la vie, que l’on peut également qualifier d’expériences négatives.
Dans le cas du SPT, un souvenir traumatique peut s’enchevêtrer et rester logé dans le subconscient (et le corps).
Parmi les symptômes, citons une forte anxiété, des crises de panique, des troubles du sommeil, un comportement irritable ou agressif, des sautes d’humeur, etc.

L’hypnothérapie aide les personnes souffrant de SPT à se débarrasser de l’anxiété et d’autres symptômes grâce à la relaxation, au travail de régression, à l’identification des déclencheurs et au fait de les considérer plutôt comme des défis, et à la thérapie par l’aversion.

La thérapie par l’aversion fonctionne conjointement avec la relaxation et l’identification des déclencheurs. Grâce à l’hypnothérapie, une personne imagine de façon vivante le ou les stimuli à l’origine de son état émotionnel négatif du moment et recadre l’expérience, ce qui lui permet de reconstruire cette vieille relation brisée.

Le rapport entre anxiété et crise de panique

Les épisodes extrêmes d’anxiété se manifestent sous la forme de crises de panique.


L’hypnothérapie, par le biais de l’imagerie guidée et de la relaxation, permet d’apaiser ces peurs, cette appréhension et cette anxiété.

L’hypnothérapeute aide le client à rester détendu et à prendre conscience de ses attaques de panique, de l’évolution de ses émotions, des symptômes physiques tels que les tremblements, la crispation de la mâchoire, les battements de cœur, etc.

Ensuite, l’hypnothérapeute utilisera des mots apaisants pour aider le patient à se sentir calme, afin que, face à une telle situation, il reste serein et concentré.

L’hypnothérapeute cherchera également à intégrer de nouveaux programmes dans le système corps-esprit qui permettront de considérer l’anxiété et la panique comme de l’énergie neutre et non comme quelque chose de catastrophique.

Le fonctionnement de l’hypnothérapie sur l’angoisse

Lorsqu’une personne rencontre un hypnothérapeute pour discuter de son angoisse, ce dernier cherche à établir une relation de confiance entre lui et son patient.
L’hypnothérapie n’étant pas un état familier pour les personnes souffrant d’angoisse notamment chronique, elles parviendront rapidement à se sentir en confiance au sein du cabinet, abandonnant ainsi leur besoin de certitude et le contrôle pour lequel elles se battent.

Ensuite, l’hypnothérapeute travaillera sur un mélange d’imagination, d’exploration et de suggestion pour résoudre le problème.

Une fois le patient placé dans un état d’esprit détendu, l’hypnothérapeute l’encourage à utiliser des images positives, à se voir comme une personne capable d’évaluer la situation avec confiance et de résoudre le problème avec calme.

L’hypnothérapeute peut également encourager le client à explorer plus profondément son subconscient et à penser à des situations similaires qui sont liées à la détresse actuelle.
À l’aide de la suggestion et éventuellement de l’engagement somatique, l’hypnothérapeute aide le patient à comprendre que le stress et l’anxiété ne peuvent que compliquer les problèmes.

Il faut donc garder l’esprit clair pour résoudre tous les problèmes de la vie.

Un état d’esprit de transe est impératif pour tirer pleinement parti de cette pratique

Combien de temps doit durer une session d’hypnose pour traiter l’anxiété ?

Une séance d’hypnose typique peut durer de 60 à 90 minutes. Cela dépend de la compréhension et de la discrétion du thérapeute, mais pour une affection typique comme le SPT, les séances peuvent prendre la forme de deux ou trois séances par semaine.

Les séances peuvent s’étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois selon l’ancrage du stress post traumatique.

Concernant les bénéfices sur le long terme du traitement des symptômes de peur, de panique et d’accablement par l’hypnose

Des séances répétées d’hypnothérapie pour traiter l’anxiété, le stress et l’angoisse aident à reconditionner votre subconscient, le rendant suffisamment puissant pour combattre les pensées négatives et les sentiments anxieux.
En fait, ces séances peuvent vous rendre suffisamment sûr(e) de vous et calme pour relever n’importe quel défi.

Il est important de changer nos schémas de pensée, pour passer du négatif et de la nervosité au positif et à l’ingéniosité.

La base de ce changement est que votre esprit doit être détendu et calme. Une fois le calme revenu, l’hypnothérapeute se concentre sur les comportements que vous souhaitez changer.

Des mots d’encouragement comme « Vous n’êtes plus anxieux » et des suggestions comme « si vous vous sentez anxieux, faites une pause, respirez profondément et sentez une bouffée d’énergie vous traverser » sont couramment utilisés.

L’hypnothérapeute discute également des intuitions et des progrès du client à la fin de chaque séance. L’anxiété peut également donner lieu à des problèmes physiologiques tels que le syndrome du côlon irritable, l’acidité, les fluctuations de la pression sanguine, etc.
Sur le long terme, l’hypnose vous aide non seulement à vous débarrasser du problème essentiel, à savoir l’anxiété, mais aussi de ses effets physiologiques.

En conclusion

J’espère sincèrement vous avoir apporter des informations utiles et concrètes au sujet de l’hypnothérapie !

Si, malgré tout, vous sentez que le stress, l’angoisse et l’anxiété envahissent peu à peu votre vie, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement avancer ici 🙂

à très bientôt,

Henri Hélias

Art-Thérapie – Quelle couleur est liée à votre Anxiété ?

Art-Thérapie – Quelle couleur est liée à votre Anxiété ?

l'art-thérapie est reconnue pour aider les personnes atteintes d'anxiété

Bonjour à tous et à toutes,

Vous ne réalisez peut-être pas que les couleurs qui vous entourent chaque jour peuvent affecter votre humeur.
Les couleurs de votre environnement ont plus d’importance que le simple fait d’embellir les choses qui vous entourent.

En effet, l’intention peut être ou non d’influencer vos émotions d’une manière ou d’une autre, mais la psychologie de la couleur est un véritable sujet.

Alors, quelle couleur représente l’anxiété ?

Toutes les expériences individuelles que vous avez vécues peuvent avoir un impact sur votre relation avec des couleurs spécifiques.

Néanmoins, les significations générales et les sentiments associés aux couleurs sont relativement universels. Les couleurs ont des significations différentes selon la situation ou la région du monde.

Cependant, les émotions qu’elles suscitent sont innées et propres à chaque individu.

Les effets de la couleur sont également utiles dans le cadre de thérapies spécifiques.

L’anxiété a non seulement une représentation sous forme de couleur, mais il est possible d’utiliser la couleur pour atténuer les sentiments compliqués qui découlent de cette peur et de cet accablement.

Bien qu’elles ne soient pas aussi connues que d’autres thérapies, l’art-thérapie a aidé de nombreuses personnes à trouver la paix.

Quelle est la signification des couleurs dans le monde ?

La religion, la société et la culture influent toutes sur la façon dont certaines régions du monde associent la couleur à leur environnement.

Par exemple, certains considèrent les couleurs du drapeau national comme patriotiques, surtout aux États-Unis.
Des couleurs distinctes sont associées à des fêtes comme le pastel pour Pâques ou le bleu et le blanc pour Hanoukka.

Les couleurs peuvent également décrire une idée.

L’expression « passer au vert » est utilisée pour désigner les personnes soucieuses de l’environnement, car le vert est généralement associé à la nature.

D’autres expressions en rapport avec la couleur sont d’usage courant dans le monde entier.

Pour certaines religions, la couleur a une grande signification…

Les moines bouddhistes portent de l’orange, et le bleu est associé au Bouddha céleste. Dans l’islam, le vert ne figure pas seulement sur le drapeau, mais le Coran le mentionne comme la couleur des tapis, des vêtements et des coussins au paradis.

Il est intéressant de noter que les utilisations de la couleur incluent la thérapie et la médecine. Le bleu a un effet calmant, tandis que le vert peut atténuer les sentiments d’anxiété ou de dépression.

Le jaune a un effet énergisant qui peut, à son tour, soulager certaines dépressions !

La psychologie des couleurs

l'art-thérapie permet de traiter l'anxiété conjointement à d'autres stratégies

L’utilisation de la couleur dans le domaine de la psychologie est à la fois objective et subjective. Les interprétations faites par certaines personnes peuvent ne pas être acceptées par d’autres.

Cependant, certaines théories sont mieux étayées et, par conséquent, approuvées.

Deux grandes catégories de couleurs ont des associations communes avec l’état physique ou mental d’une personne.

Les couleurs fraîches et les couleurs chaudes suscitent des types distincts de sentiments ou d’émotions. Ces concepts s’appliquent également à de nombreux aspects de la vie quotidienne, notamment dans la décoration intérieure et le marketing.

En savoir plus sur les couleurs et leurs significations

Les couleurs froides en art-thérapie

Signification du bleu

Voici une liste non exhaustive:

  • La fraîcheur,
  • La loyauté,
  • La sagesse,
  • La sérénité,
  • La vérité,
  • l’insouciance,
  • La concentration,
  • Le calme.

La signification du vert

Voici une liste non exhaustive:

  • La zenitude,
  • L’harmonie,
  • L’envie,
  • Le calme,
  • Le naturel,
  • La croissance,
  • La santé,
  • La fertilité,
  • L’argent.

La signification du violet

Voici une liste non-exhaustive:

  • Le respect,
  • La royauté,
  • L’exotisme,
  • Le mystère,
  • La spiritualité,
  • La sophistication,
  • La richesse.

Les couleurs chaudes en art-thérapie

La signification du jaune

Liste non exhaustive des significations:

  • Le rire,
  • La frustration,
  • L’optimisme,
  • Le bonheur,
  • La chaleur,
  • La colère,
  • La faim,
  • Le fait d’attirer l’attention,
  • La gaieté,
  • L’énervement.

La signification du rouge

Liste non-exhaustive:

  • La romance,
  • L’intensité,
  • Le sang,
  • La douceur,
  • L’amour,
  • L’énergie,
  • La vie,
  • La douceur,
  • Le confort,
  • L’excitation,
  • La chaleur.

La signification de la couleur orange

Voici une liste non exhaustive:

  • Le changement,
  • L’enthousiasme,
  • L’énergique,
  • La joie,
  • La sophistication,
  • La stimulation,
  • L’excitation,
  • La richesse ou la prospérité.

La signification du blanc

Liste non-exhaustive:

  • La propreté,
  • La neutralité,
  • La pureté,
  • Le deuil dans certaines cultures,
  • Le sens de l’espace,
  • L’angélisme.

La signification du gris

Voici une liste non-exhaustive des significations:

  • La pratique,
  • Le vide,
  • L’infini,
  • Le principe ternaire,
  • L’unicité.

La signification de la couleur rose

Liste non-exhaustive:

  • L’amour,
  • L’agitation,
  • La douceur amoureuse,
  • L’apaisement,
  • La romance,
  • L’érotisme,
  • La sensualité,
  • La féminité.

La signification de la couleur noire en art-thérapie

Liste non-exhaustive:

  • Le deuil dans la culture occidentale,
  • La puissance,
  • L’intelligence,
  • L’autorité,
  • Maléfique,
  • La force,
  • Le luxe,
  • La rareté.

La signification du marron

Ceci est une liste non-exhaustive:

  • L’ordre naturel,
  • La fiabilité,
  • La tristesse,
  • Le confort,
  • La stabilité,
  • L’organique,
  • La chaleur et la sécurité,
  • Le deuil dans certaines cultures,
  • L’amitié.

Cette liste d’associations de couleurs n’est qu’un début, car il existe des différences dans les tons, le contexte ou même les nuances de chaque couleur.

Les utilisations de la couleur sont nombreuses et ont un effet sur la vie quotidienne plus important qu’on ne le pense.

Vos émotions négatives ou positives se nourrissent des couleurs qui vous entourent, c’est donc un élément à retenir.

Comment utiliser les couleurs comme thérapie contre le stress, l’anxiété et l’angoisse ?

l'art-thérapie est reconnue et efficace pour lutter contre l'anxiété

Il est prouvé que la thérapie par la couleur remonte à l’antiquité Chinoise et Égyptienne.

Parfois appelée chromothérapie, colorologie ou luminothérapie, l’utilisation de la couleur est active. Aujourd’hui, elle occupe toujours une place dans les traitements alternatifs ou holistiques.

Les recherches modernes font que les psychologues ne sont pas certains des effets réels de la couleur en thérapie. Ces effets sont susceptibles d’être exagérés. De plus, chaque culture a ses propres interprétations des couleurs, ce qui entraîne des incohérences.

Les effets de la couleur, s’ils se produisent, sont généralement temporaires.
Les sentiments initiaux suscités par la couleur se dissipent en peu de temps. Le soulagement de courte durée en vaut toutefois la peine.

La couleur a un impact sur les gens de bien des façons, dont certaines peuvent surprendre. Le rouge peut amener certaines personnes à réagir aux choses avec plus de force et de rapidité. Une étude a même révélé que les pilules placebo aux couleurs chaudes ont plus d’effet que celles aux nuances froides.

Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de recherches sur la psychologie des couleurs, certaines couleurs suscitent les mêmes sentiments chez beaucoup de personnes.

L’anxiété est souvent associée à la couleur grise, de même que le jaune parfois. Chaque personne est différente, mais des thèmes apparaissent tout au long de l’histoire.

En conclusion

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la manière dont les couleurs affectent véritablement la psyché humaine.
Cependant, un consensus commun conduit à des couleurs spécifiques ayant des associations largement acceptées.

Ces couleurs aident de nombreuses façons, selon l’individu et sa perception.

La thérapie par les couleurs peut aider les gens à se sentir plus calmes face à l’anxiété, au stress et aux angoisses. Si vous voulez savoir si elle fonctionne pour vous, discutez-en avec votre médecin.

Il pourra vous orienter vers un thérapeute plus compétent ou vous mettre sur la bonne voie. La couleur ne vous aidera peut-être pas à trouver un soulagement, mais c’est un pas dans la bonne direction.

Si vous souhaitez en apprendre un peu plus sur une autre forme de thérapie, jugée la plus efficace (la TCC), n’hésitez à consulter nos accompagnements avancés.

A très bientôt,

Henri Hélias

Carence en Magnésium: On vous MENT (un seul type fonctionne) !

Carence en Magnésium: On vous MENT (un seul type fonctionne) !

la magnésium est un anxiolytique naturel

Le magnésium pour réduire l’anxiété, le stress et l’angoisse, pourquoi pas ?

Encore faudrait-il qu’il s’agisse du bon magnésium, car oui, la majorité des publicité sur cet anxiolytique naturel sont tout simplement… Mensongères !

Nous sommes aujourd’hui au XXIe siècle et nous savons maintenant que les carences nutritionnelles peuvent jouer un rôle prépondérant dans les problèmes de santé.
Les carences en vitamines et en minéraux peuvent être en effet à l’origine de divers problèmes de santé et de troubles mentaux.
Un apport accru en nutriments peut faire une énorme différence au niveau de bien-être !

On dit souvent que le magnésium est un anxiolytique naturel et une solution efficace pour lutter contre l’anxiété et le stress, mais que dit la science à propos de ce minéral et surtout, sous qu’elle forme doit-on le prendre ?

Dans cet article, je vais me concentrer sur les différents types de magnésium et son importance pour la réduction de l’anxiété, du stress et la dépression.


Sachez que j’ai parcouru nombres d’études scientifiques à la recherche de preuves et j’ai trouvé des résultats très probants.

D’autres anxiolytiques naturels existent également (comme la lavande ou la valériane), alors n’hésitez pas à consulter cet article en complément.

Si vous êtes prêt à redécouvrir cet anxiolytique naturel en détails, alors c’est parti !

Le rôle essentiel du magnésium dans notre organisme

les noix contiennent une bonne dose de magnésium. le magnésium est un anxiolytique naturel.

Le magnésium joue un rôle dans des centaines de processus de l’organisme humain.

Ce minéral participe effectivement à la régulation de la pression artérielle et de la glycémie, il soutient le fonctionnement optimal des nerfs et des muscles, et aide à la synthèse des protéines.

Un large éventail de bienfaits potentiels du magnésium, font de ce minéral un nutriment crucial pour le corps humain.

Vous pouvez trouver de cet anxiolytique naturel dans divers aliments, mais aussi dans des médicaments et des compléments alimentaires.

Dans quels aliments peut-on en trouver ?

découvrez ici quels sont les aliments riches en magnésium.

Les 10 aliments les plus riches en magnésium

Le chocolat Noir

Le chocolat noir est aussi sain que délicieux.

Il est très riche en magnésium, avec 64 mg dans une portion de 28 grammes, soit 16 % de l’apport journalier en magnésium.

Le chocolat noir est également riche en fer, en cuivre et en manganèse et contient des fibres prébiotiques qui nourrissent vos bactéries intestinales !

Qui plus est, il est chargé d’antioxydants bénéfiques. Ces derniers sont des nutriments qui neutralisent les radicaux libres, des molécules nocives qui peuvent endommager vos cellules et entraîner des maladies.

Le chocolat noir est particulièrement bénéfique pour la santé cardiaque, car il contient des flavanols, de puissants composés antioxydants qui empêchent le mauvais cholestérol de s’oxyder et d’adhérer aux cellules qui tapissent vos artères.

Pour profiter au maximum des bienfaits du chocolat noir, choisissez un produit contenant au moins 70 % de solides de cacao. Un pourcentage plus élevé est encore meilleur !

L’Avocat

l'avocat permet de réduire forte l'anxiété et de contribuer aux apports en magnésium.

L’avocat est un fruit incroyablement nutritif et une source savoureuse de magnésium. Un avocat de taille moyenne fournit 58 mg de magnésium, soit 15 % de l’apport journalier en magnésium.

Les avocats sont également riches en potassium, en vitamines B et en vitamine K. Et contrairement à la plupart des fruits, ils sont riches en graisses, notamment en graisses monoinsaturées bonnes pour le cœur.

De plus, les avocats sont une excellente source de fibres.
En effet, 13 des 17 grammes de glucides contenus dans un avocat proviennent des fibres, ce qui en fait un aliment très pauvre en glucides digestibles.

Sachez également que la consommation d’avocats peut réduire l’inflammation, améliorer le taux de cholestérol et augmenter le sentiment de satiété après les repas !

Les fruits à coque

les fruits à coques contiennent énormément de magnésium

Les fruits à coque sont nutritifs et savoureux.

Les amandes, les noix de cajou et les noix du brésil sont des types de noix particulièrement riches en magnésium.

Par exemple, une portion de 28 grammes de noix de cajou contient 82 mg de magnésium, soit 20 % de l’apport journalier en magnésium.

La plupart des noix sont également une bonne source de fibres et de graisses monoinsaturées et il a été démontré qu’elles améliorent les taux de glycémie et de cholestérol chez les personnes atteintes de diabète.

Les noix du brésil sont également très riches en sélénium. En fait, deux noix du brésil fournissent plus de 100 % de l’apport journalier en magnésium (impressionnant).

De plus, les noix sont anti-inflammatoires, bénéfiques pour la santé cardiaque et peuvent réduire l’appétit lorsqu’elles sont consommées comme en-cas.

Les légumineuses

les légumineuses contiennent beaucoup de magnésium

Les légumineuses sont une famille de plantes riches en nutriments qui comprend les lentilles, les haricots, les pois chiches et le soja.

Elles sont très riches en différents nutriments, dont le magnésium.

Par exemple, une portion d’une tasse de haricots noirs cuits contient la quantité impressionnante de 120 mg de magnésium, soit 30 % de l’apport journalier en magnésium.

Les légumineuses sont également riches en potassium et en fer et constituent une source importante de protéines pour les végétariens.

Comme les légumineuses sont riches en fibres et ont un faible indice glycémique (IG), elles peuvent réduire le taux de cholestérol, améliorer le contrôle de la glycémie et diminuer le risque de maladie cardiaque.

Un produit à base de soja fermenté connu sous le nom de natto est considéré comme une excellente source de vitamine K2, qui est importante pour la santé des os.

Les bananes

les bananes contiennent du magnésium et du potassium.

Les bananes font partie des fruits les plus populaires au monde.

Elles sont surtout connues pour leur teneur élevée en potassium, qui peut abaisser la tension artérielle et est lié à une réduction du risque de maladie cardiaque.

Mais elles sont également riches en magnésium et une grande banane en contient 37 mg, soit 9 % de l’apport journalier en magnésium.

De plus, les bananes fournissent de la vitamine C, de la vitamine B6, de la manganèse et des fibres.

Les bananes mûres sont plus riches en sucre et en glucides que la plupart des autres fruits, elles peuvent donc ne pas convenir aux personnes diabétiques.

Cependant, une grande partie des glucides contenus dans les bananes non mûres est constituée d’amidon résistant, qui n’est ni digéré ni absorbé.

L’amidon résistant peut abaisser la glycémie, réduire l’inflammation et améliorer la santé intestinale !

à propos de la carence en magnésium

Si vous lisez ces lignes en ce moment, il est fort probable que vous souffriez d’une carence en magnésium.

En effet, en France, 50 à 75 % des gens ont une carence en magnésium (on peut parler d’un problème de santé publique).

Il s’agit d’un problème courant, qui concerne la majorité des français, alors qu’une majorité de personnes ne connaissent même pas les effets néfastes qu’une telle carence peut provoquer.

Quels sont les effets de cette carence sur l’angoisse, la dépression, le stress et l’anxiété ?

une carence en magnésium entraîne des effets négatifs pour la santé.

Que dit la science sur le rapport entre les niveaux de magnésium et l’anxiété, la dépression et le stress ?

je vous parle ci dessous d’une étude scientifique extrêmement pertinente à ce sujet.

Au sujet des études menées

Le british journal of nutrition de Cambridge a publié une étude en 2018, où il est clairement indiqué que l’anxiété et l’angoisse sont induites par une carence en magnésium.

Plus de 3000 personnes âgées entre 18 et 55 ans ont été volontaires.
Les personnes qui avaient des niveaux de magnésium plus faibles ont montré une anxiété accrue pendant les tests. Après analyse des données et ajustements des facteurs de confusion, les scientifiques ont remarqué que les personnes ayant les consommations de magnésium les plus élevées, étaient aussi les moins sujettes à l’anxiété et la dépression (réduction du risque de 39% et 55% respectivement).

Cette étude vient conforter l’hypothèse de l’utilité du magnésium contre la dépression et l’anxiété qui avait déjà été mise en lumière dans des essais cliniques antérieurs.

Comme le prouve également cet article très intéressant, basé sur une autre étude, la supplémentation de magnésium avec la vitamine B6 permet de réduire le stress de l’ordre de 24%.

Cet étude confirme donc son rôle comme anxiolytique naturel efficace !

Quelle est le dosage recommandé ?

AGEHOMMEFEMMEENCEINTE
Jusqu’à 12 mois
1 à 3 ans65 mg65 mg
4 à 8 ans110 mg110 mg
9 à 18 ans300-350 mg250-350 mg250-350 mg
+ de 19 ans300-350 mg250-350 mg250-350 mg

Lorsqu’on aborde la question de l’apport optimal en magnésium, il est crucial de mentionner qu’il dépend de l’âge.

La fourchette moyenne varie donc de 300 à 350 milligrammes (hommes) ou de 250 à 300 milligrammes (femmes) chez les adultes.

Les trois formes les plus courantes de ce minéral dans les compléments sont le chlorure, le citrate et l’oxyde de magnésium.

Après propos sur le dosage recommandé

Il est évident que le magnésium dispose de grands avantages pour l’anxiété et le stress.

D’innombrables études scientifiques le confirment. Le magnésium est appelé un minéral essentiel pour une bonne raison.
En effet, votre organisme en a besoin pour remplir des fonctions essentielles.

Sans lui, votre santé physique et mentale peuvent se dérégler.
Il est important de savoir qu’il est fréquent de souffrir d’une carence en magnésium. Cela signifie que si vous n’y prêtez pas attention, il est fort probable que vous en soyez déficient.

C’est une solution facile et nous vous recommandons de prendre régulièrement 200 à 400 mg de magnésium par jour.

Quel magnésium devez-vous absolument utiliser ?

J’utilise pour ma part le magnésium à haute absorption dit « Bisglycinate » pour un maximum d’effet.

Il faut savoir que le magnésium marin lui, mis en avant à la télévision, est certes rentable pour les industriels, mais n’est pas très efficace car son taux d’absorption par votre organisme est médiocre !

Le magnésium Bisglycinate de la marque Nutrimea est de qualité Française, et fait parti des supplémentations les plus efficaces que vous puissiez obtenir aujourd’hui !

En conclusion

J’espère sincèrement que cet article a pu vous informer et vous apporter les réponses que vous recherchiez.
Si malgré tout, le stress, l’angoisse et l’anxiété prennent de plus en plus de place dans votre vie, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés.

A très bientôt,

Henri Hélias

Comment Gérer les Symptômes Physiques du trouble de l’Anxiété Sociale

Comment Gérer les Symptômes Physiques du trouble de l’Anxiété Sociale

la pression sur l'individu dans notre société génère de l'anxiété sociale, à des niveaux jamais atteints

En vous écrivant cet article, cela me remémore de certains souvenirs relativement gênants. L’interaction sociale peut provoquer chez de nombreuses personnes des réactions corporelles qui les rendent très mal à l’aise en présence des autres…et j’étais concerné.

Il faut savoir que les problèmes les plus courants qui sont rencontrés sont: le rougissement en public, la transpiration excessive et les tremblements de mains.

Aucun de ces symptômes n’est nocif, mais si les gens en prennent trop conscience, ils peuvent se détourner des contacts sociaux, parfois même au point de quitter leur emploi !
Je vais décrire ci-dessous une partie de l’approche que j’enseigne aux gens pour les aider à mettre fin à ce problème.

J’utiliserai l’exemple d’une main tremblante, mais l’approche est la même pour le rougissement et la transpiration.

Commençons tout de suite.

Les symptômes d’anxiété sociale les plus courants

J’ai communiqué avec de nombreuses personnes, aussi bien des professionnels de santé comme des athlètes.
Ces personnes cherchent désespérément un moyen d’empêcher leurs mains de trembler, aussi bien lors des montées d’anxiété que sous la pression.

Dans de telles situations, leur carrière est directement touchée et d’un point de vu professionnel, ces professionnels peuvent remettre en question leurs compétences.

D’autres personnes peuvent être confrontées à des tremblements de mains moins fréquents, par exemple lorsqu’elles doivent signer leur nom devant d’autres personnes, ou faire une brève intervention en publique.

Quelle est la méthode à utiliser ?

L’astuce pour mettre fin à ce problème est d’utiliser l’approche opposée à celle qu’instinctivement on peut être tenté d’utiliser.

Prenez par exemple le dentiste qui se met immédiatement à trembler avec frayeur et doute dès que son patient s’assied sur la chaise.

Il lui suffit de se souvenir des tremblement de la demi-seconde d’avant pour refaire trembler ses mains encore et encore.
Ce dentiste peut-être bouleversé par les tremblements et essai désespérément, de toutes ses forces, de les arrêter en tendant les muscles de ses mains et de ses bras.

Tous ces efforts et ce stress ne font qu’aggraver les symptômes de tremblement, encore et encore.

Pour mettre fin au problème, ce dentiste devrait inverser son approche.
Au lieu de forcer sa main à rester immobile avec toute sa force mentale, il devrait la laisser trembler et lâcher prise.

En fait, il devrait même l’encourager à trembler encore plus, c’est ce qu’on appel l’approche paradoxale.

Finalement, si il peut accepter pleinement les tremblements et en encourager d’autres, il met fin à la pression qu’il subit, et avec cela, tout commencera à s’estomper.

Et rassurez-vous, cette même approche fonctionne pour la transpiration nerveuse et le rougissement.

Quel est l’impact de notre obsession du regard des autres ?

Si ce même dentiste ne se souciait pas de ce que les autres pensent de ses tremblements, le problème disparaîtrait du jour au lendemain, tout simplement.

Aucun de ces problèmes (rougissement, transpiration, tremblements) ne pose jamais de soucis lorsque l’on est seul, n’est-ce pas ?

L’homme qui ne peut pas signer son nom devant une employé de banque peut toujours le faire sans problème lorsqu’il est seul.
Le problème est donc directement lié à la façon dont les gens se sentent perçus aux yeux des autres.

Comment ne plus vous soucier du regard des autres ?

la phobie sociale ou anxiété sociale touche de plus en plus de monde dans notre société

Pour assurer un rétablissement complet, entraînez-vous à être moins préoccupé par les opinions des autres !

La meilleure façon de s’attaquer à l’élément social de ce problème est de recourir à la visualisation.

Chaque soir, avant de vous coucher, imaginez-vous dans une situation qui produirait normalement la réaction que vous essayez d’arrêter.

Néanmoins, cette fois, imaginez-vous en train de réagir d’une nouvelle manière :

  • Ma main tremble, mais je ne suis ni contrarié(e) ni gêné(e),
  • Mon visage est rouge, mais je suis complètement calme,
  • Mon front est peut-être mouillé par la sueur, mais cela ne m’effraie pas.

Vous acceptez pleinement le comportement de votre corps, quel qu’il soit, et vous ne vous énervez pas.
Vous pouvez même en faire abstraction auprès de votre entourage !

Cela demande de la pratique, mais l’objectif est de passer outre l’idée de gêne sociale et de phobie sociale et de la remplacer par l’acceptation.

En général, les personnes qui souffrent d’un trouble de l’anxiété sociale sont trop dures envers elles-mêmes.
Dans la plupart des cas, les autres personnes ne sont jamais conscientes qu’il y a un problème au départ.

Le vrai problème est dans votre esprit parce que vous déformez la réalité de la situation.

Pour en savoir plus sur la manière d’aborder ce problème, je vous recommande d’utiliser mon accompagnement approfondie contre l’anxiété et l’angoisse.

Il vous apprendra non seulement comment aborder ce problème particulier, mais il vous aidera également à vaincre définitivement vos symptômes.

A très bientôt,

Henri Hélias