Les Célébrités Atteintes d’Anxiété, de Stress et d’Angoisse se confient !

Les Célébrités Atteintes d’Anxiété, de Stress et d’Angoisse se confient !

Je vais me confier à vous: j’étais toujours à la recherche de la lumière au bout du tunnel quand je subissais mon trouble anxieux, et si vous êtes aujourd’hui dans la même situation que moi, ne cherchez pas plus loin que ces noms célèbres et inspirants.

Personne n’est invincible et même les personnalités qui semblent les plus fortes en apparence, en ont bavé.

Mais vous vous en doutez, les personnes que vous allez lire n’ont pas accepté que l’anxiété, le stress et l’angoisse fassent partie de leur vie pour toujours !

Ces personnes ont pris la décision de changer le modèle de comportement qui les empêchait de vivre la vie rêvée, à force de travail et de volonté.

Le résultat, vous le connaissez.

Focus sur les célébrités et personnalités connues, qui ont souffert d’anxiété, de stress et d’angoisse

Abraham Lincoln a su utiliser son stress et son anxiété comme carburant.

Abraham Lincoln:

À l’âge de 52 ans, A. Lincoln est devenu le 16e président des États-Unis.

Il était connu pour être extrêmement timide, secret, sceptique, peu sûr de lui, déprimé et préoccupé par l’idée d’une mort prématurée.
Il avait mentionné un jour que toutes les critiques qu’il avait reçu pendant la guerre civile étaient trop lourdes à supporter et qu’il n’était pas sûr de pouvoir y survivre.
Il a ensuite puisé beaucoup de force dans son histoire personnelle et a dirigé la nation tout entière.

Barbara Streisand a énormément souffert d'anxiété sociale.

Barbara Streisand:

Je vous parie que celle-ci a été une surprise, n’est-ce pas ?

L’une des plus grandes vedettes de l’industrie du spectacle et mon personnage préféré dans le film Mon beau père et moi (classique).
Barbara Streisand a souffert d’anxiété sociale pendant 27 ans, juste avant l’apogée de sa carrière.
Elle est restée coincée derrière un studio d’enregistrement pendant des années, craignant de se produire en public, mais elle a fini par apprendre à surmonter son anxiété sociale et a avancé à petits pas.

Tout ça, en chantant dans de petits spectacles au début, avant de prendre de l’élan et de la confiance, ce qui l’a amenée à se produire en un rien de temps devant des publics du monde entier.

David Beckham souffre de TOC et d'un trouble d'anxiété aigu

David Beckham:

Calmez-vous, mesdames…

La star mondiale du football est victime de TOC et a admis qu’il ne supporte absolument pas le manque d’ordre et de symétrie, car cela lui génère de l’angoisse !
Il admet que c’est extrêmement fatigant de passer autant de temps à arranger parfaitement les choses, qu’il s’agisse de son armoire, du meuble de la salle de bains ou du réfrigérateur.

Oprah Winfrey a su faire face à son extrême anxiété.

Oprah Winfrey:

Oprah a réussi à transformer ses problèmes d’anxiété en une force motrice qui a fait de sa carrière ce qu’elle est aujourd’hui.

À l’âge de 14 ans, Oprah Winfrey a donné naissance à un fils qui est décédé, puis a été victime d’abus sexuels et s’est enfuie de chez elle.
Elle a appris à surmonter des années de problèmes liés à l’anxiété et a un grand message que toute personne souffrant de troubles anxieux devrait prendre à cœur.

Ce message est: « transformez vos blessures en sagesse », bien joué Oprah.

Sigmund Freud a lutter toute sa vie contre l'anxiété.

Sigmund Freud:

Il est le père de la psychanalyse avec ses théories et ses idées révolutionnaires.
Freud a souffert de maladies nerveuses et la plupart de ses amis le qualifiaient d’hypocondriaque pendant la majeure partie de sa vie.

Au milieu des années 1800, lors d’une visite chez le médecin, Freud fut mentionné dans un commentaire disant « ce grand homme pense plus à ses intestins et à ses nerfs qu’à la couronne de laurier dont il est né pour hériter » (je suppose que la couronne de laurier symbolise une sorte de don).

Divorcé, fauché et plus anxieux que jamais, ses amis perdaient espoir et craignaient que sa vie ne soit toujours aussi sinistre.

La suite, vous la connaissez !

Jessica Alba a souffert toute sa vie de trouble de panique.

Jessica Alba:

OK, j’admets que j’ai ajouté Jessica Alba à la liste en raison de mon éternel coup de foudre pour elle, mais venons-en au lien qu’elle avait avec l’anxiété, avant que je ne sois trop distrait et que je recommence à chercher des images d’elle sur Google !

Les troubles de l’alimentation ont fait partie de la vie de l’actrice, qui a perdu jusqu’à 30 kg au début de ses études secondaires.
Elle admet que se faire des amis à l’école était un défi, et qu’elle détestait l’idée d’aller à l’école parce qu’elle n’avait personne à qui parler.

De manière surprenante, Jessica Alba souffrait également de TOC extrêmes dus à son besoin de tout contrôler, ainsi que de crises de panique.
La question que nous devons nous poser après avoir lu la liste de ces personnes qui ont réussi et qui ont vécu les mêmes expériences que vous et moi est donc la suivante…

Quelles sont les leçons à retenir de tout ça ?

1) La persistance s’étendra à tous les aspects de votre vie

Si vous vous renseignez constamment sur l’anxiété, si vous prenez confiance en sachant que vos craintes ne vont pas se réaliser et si vous considérez les revers comme faisant partie de la voie de la guérison, vous êtes sur la bonne voie.

Si vous gardez le cap et ne vérifiez pas le calendrier de manière compulsive pour voir combien de temps est passé, vous réussirez.

Chacun récupère à sa propre vitesse, et cette attitude persistante se répandra comme une traînée de poudre, pour bientôt vivre une vie à nouveau joyeuse, croyez-moi.

2) Vous deviendrez un leader

Toutes les célébrités que vous venez de lire sont toutes devenues des leaders dans leurs domaines respectifs.

Vivre avec un trouble de l’anxiété et du stress façonne votre psychologie et vous rend dur comme l’acier une fois que vous avez surmonté le trouble.

Préparez-vous à inspirer les autres par votre propre histoire personnelle, comme ils l’ont fait en sublimant leurs symptômes.

3) Entourez-vous d’histoires de réussite

Je me rappel d’une interview de Will Smith où l’acteur disait avec ferveur « nous ressemblons aux 5 personnes que nous fréquentons le plus ».

Il s’agit d’une science exacte, tout simple parce que l’humain fonctionne par analogie, en s’inspirant des autres (même inconsciemment).

En conclusion


Ces célébrités croyaient que leur trouble de l’anxiété n’était pas quelque chose avec lequel elles devaient composer pour toujours, elles l’interprétaient comme un challenge, qu’elles devaient surmonter afin de rester sur la voie du succès.

A cet effet, vous devez peut-être vous demander quelque chose : y a-t-il un objectif ou un rêve que j’avais autrefois et qui m’a échappé depuis mes symptômes ?

Si oui, il est temps de vous remettre sur les rails dès aujourd’hui.

L’accompagnement avancé est un plan d’action éprouvé, étape par étape, qui vous permettra de commencer dès aujourd’hui votre guérison naturelle d’un trouble anxieux, du stress et de l’angoisse.

N’hésitez pas à consulter cet page afin d’en savoir plus.

à très bientôt,

Henri Hélias

[Aide] Vous vous sentez enfermé(e) dans une Tempête d’Anxiété ?

[Aide] Vous vous sentez enfermé(e) dans une Tempête d’Anxiété ?

tornade d'inquiétude et forte anxiété

En général, on considère que l’anxiété englobe nos pensées, nos changements physiques, nos émotions et notre comportement.

L’inquiétude, quant à elle, est considérée comme la partie relative à la « pensée » de l’anxiété.

Vous avez peut-être déjà remarqué que, lorsque vous êtes anxieux, vous pensez d’une manière très différente de celle que vous avez lorsque vous êtes détendu.

Des choses qui ne vous inquiètent pas en temps normal, finissent par prendre des proportions incontrôlables, et vous commencez à penser que tout va mal tourner !

L’inquiétude a tendance à nous faire penser de manière extrême, et lorsque nous nous inquiétons, nous croyons souvent que :

  • Les choses vont forcément mal tourner,
  • Nous ne serons pas capable de faire face.

Malheureusement, cette façon de penser ne fait qu’aggraver l’anxiété. Lorsque les gens s’inquiètent de cette manière, ils se retrouvent pris dans un cercle vicieux.

En effet, plus vous vous inquiétez, plus vous vous sentez anxieux, plus vous vous sentez anxieux, plus vous vous inquiétez, etc.

1) Le pire avec cette tempête d’anxiété, c’est que…

Certaines personnes finissent par s’inquiéter de s’inquiéter et d’avoir peur de la peur elle-même !

Ces personnes ont tendance à croire que s’inquiéter est profondément négatif. Elles peuvent craindre que leur inquiétude soit incontrôlable, en pensant, par exemple:

  • Qu’elles ne peuvent pas arrêter de s’inquiéter,
  • Que leurs pensées vont prendre le dessus et les contrôler,
  • Que s’inquiéter est forcément nuisible,
  • Qu’elles vont devenir folles à force de s’inquiéter,
  • Que si elles continuent à s’inquiéter, elles vont faire une dépression,
  • Que si elles continuent à s’inquiéter, elles vont avoir une crise cardiaque.

2) Le cycle néfaste continu

Si vous avez de telles pensées ou si vous craignez que votre inquiétude soit incontrôlable, vous allez presque inévitablement vous inquiéter encore plus, vous enfermant ainsi dans ce cercle vicieux ou cette tempête d’anxiété.

Ce qu’il faut retenir, c’est que, comme la plupart des inquiétudes, ces pensées sont exagérées et ne sont pas fondées sur la réalité.

3) Les questions importantes que vous devez vous poser


Voici les questions émotionnelles que vous devez vous poser :

  • Est-ce que je me sens souvent anxieux ou nerveux ?
  • Ai-je souvent l’impression de ne pas pouvoir m’en sortir ?
  • Ai-je souvent l’impression que mes inquiétudes sont incontrôlables ?
  • Ai-je souvent l’impression que je pourrais devenir fou avec mes soucis ?
  • Ai-je souvent l’impression que mes soucis prennent le contrôle de ma vie ?


Les questions physiologiques à vous poser:

  • Ai-je le cœur qui s’emballe ?
  • Des essoufflements ?
  • Des vertiges ou des étourdissements ?
  • Une agitation ou resserrement de l’estomac ?
  • Des tremblements, des secousses ?
  • Une sécheresse de la bouche ?


Les questions d’ordre mental à vous poser :

  • L’inquiétude est-elle un problème pour moi ?
  • Mes inquiétudes ne font-elles qu’accroître mon inquiétude et mon anxiété ?
  • Est-ce que je m’inquiète pour tout et n’importe quoi ?
  • Est-ce que je pense qu’il n’est pas normal de s’inquiéter ?


Les questions comportementales à vous poser :

  • Est-ce que j’évite de faire certaines choses ou de me mettre dans certaines situations parce qu’elles me rendent anxieux ?
  • Si je commence à me sentir anxieux et stressé dans une situation particulière, est-ce que j’essaie de m’en échapper le plus vite possible ?
  • Est-ce que j’évite de faire des choses tout seul parce que je me sens plus à l’aise lorsque quelqu’un d’autre est avec moi ?
  • Est-ce que j’adopte certains comportements pour atténuer ou masquer mon anxiété ?

En conclusion


Plus vous vous posez de questions, plus il est probable que vous soyez pris dans une tempête d’anxiété et d’inquiétude.

Maintenant, regardez en arrière et voyez si vous souffrez davantage de symptômes comportementaux, émotionnels, mentaux ou physiques.

Cela vous donnera une bonne idée de la direction à prendre pour trouver un soulagement. Si tel est le cas, n’hésitez pas à consulter mon accompagnement anti stress & anxiété.

à très bientôt,

Henri Hélias

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Si vous lisez actuellement cet article, alors il est fort probable que vous ayez à affronter un stress, une angoisse ou une anxiété récurrente dans votre vie.

Assis à mon bureau et en pleine réflexion, je me rappel encore douloureusement, de quelle manière je ressentais mon stress et mon anxiété et de quelle manière les symptômes s’exprimaient de plus en plus.

Ce n’est que plus tard, après avoir passer tant de temps à rechercher les causes, que l’objectivité nécessaire m’a aidé à identifier les éléments majeures de ce stress et de cette anxiété.

J’ai en effet remarquer, au cours de mes accompagnements, que 7 récurrences étaient génératrices de stress et d’anxiété au quotidien et je vais les aborder avec vous aujourd’hui.

Quels sont les 7 afflictions génératrices de stress au quotidien ?

1) Le manque d’argent et son influence

l'argent peut être très fortement générateur d'anxiété.

La plupart des études s’accordent à dire que les finances sont une cause majeure de stress.

Dans un article en ligne du Huffington Post, le journal a désigné les finances comme la principale cause de stress dans la vie des gens. Le stress financier arrive en effet en tête de liste dans de nombreux autres sondages actuels.

Certaines personnes, qui désignent les finances comme la principale cause de leur stress, citent souvent les achats importants comme une maison ou une voiture, car ce sont les achats d’une vie.

D’autres personnes sont stressées par une perte de revenu ou par une dette croissante.
Pour certaines, le stress financier aboutit à la faillite, et alors que les étudiants stressent pour payer leurs études, les baby-boomers et les personnes âgées trouvent que le revenu de retraite peut être une cause majeure de stress à cause de l’inflation.

2) Le stress lié au travail

Le travail est une cause de stress étroitement liée aux finances. Nos emplois ou nos carrières semblent être une source constante de peur, voir de frayeur.

Et en quoi le travail est-il une cause de stress ? En fait, la plupart des gens s’inquiètent tout simplement d’obtenir ou de conserver un emploi adéquat.

Nous nous inquiétons des évolutions du travail. Nous luttons pour gravir les échelons d’une carrière, dépassés par les exigences.
Les conditions de travail peuvent changer, ou nous pouvons avoir des problèmes interpersonnels au travail.

Les étudiants, en particulier les adolescents et les étudiants d’âge universitaire, citent le travail scolaire comme une cause de stress.
Parfois, le stress au travail est provoqué par les autres et parfois, nous le provoquons nous-mêmes.

3) La famille

Des disputes éclatent avec un conjoint ou un autre membre de la famille.
Les parents divorcent, les enfants se marient, le flux et le reflux de la vie familiale est en fait rempli de stress.

La santé de la famille est également une cause importante de stress.

Un membre de la famille malade, une blessure grave, une grossesse, une fausse couche ou un avortement sont autant de sources de stress.

D’autres types de changements familiaux sont également sources de stress. L’adoption, le déménagement et les changements d’emploi pour un seul membre de la famille peuvent causer également du stress à tous.

4) Les problèmes personnels et la perte de contrôle

Les préoccupations personnelles qui ne sont qu’indirectement créées par les autres sont une autre cause importante de stress et d’anxiété. Le manque de contrôle est en tête de liste des préoccupations personnelles.

Chaque être humain a un désir profondément ancré de contrôler sa vie.

Lorsque le contrôle est faible ou absent dans un domaine donné, nous ressentons du stress. Pour de nombreuses personnes, le manque de contrôle sur leur propre temps est une cause majeure de tension.

Le fait d’occuper un emploi, de participer au covoiturage des enfants pour se rendre à l’école, de conduire les membres de la famille aux entraînements de foot, aux courses, tout en essayant de faire fonctionner la maison, tout cela, peut créer des symptômes de stress importants !

Vous aimeriez contrôler votre temps, plutôt que de laisser les demandes des autres le contrôler, mais ce n’est pas toujours possible.

5) Le stress lié à l’insécurité et à la santé

les inquiétudes liées à la santé peuvent générer du stress et de l'anxiété

Pour la plupart des gens, la santé est une cause majeure de d’angoisse, de stress et de nervosité.

Pour certains, le stress est lié à l’obésité et au désir de perdre du poids, et pour d’autres, le stress est une mauvaise habitude personnelle qui affecte la santé et qui doit être changée.

En effet, le tabagisme, l’abus d’alcool ou d’autres drogues, une maladie ou une blessure peuvent générer une véritable tension et un surmenage extrême.

La sécurité personnelle est également une cause importante de stress: les femmes, plus que les hommes, ont tendance à se stresser pour leur propre sécurité et celle des autres (et certaines fois à raison).

6) les relations personnelles

Qu’il s’agisse d’une amitié, d’une rencontre, d’une séparation, d’un mariage ou d’un divorce, une relation peut être une cause majeure de stress pour beaucoup.

Nous voulons tous l’amour et il est potentiellement disponible dans les relations, mais passer de A à B peut être très stressant.

Certains ont recours à des relations en ligne qui sont plus faciles à gérer, surtout lorsque l’on est atteint d’anxiété sociale.
D’une manière ou d’une autre, les exigences en matière de temps, de finances et d’émotions peuvent provoquer un stress permanent.

7) l’anxiété de mort

La cause de stress la plus déchirante est probablement la mort d’un être cher ou d’un ami proche. Même la mort d’un animal de compagnie peut être stressante et traumatisante chez certains individus.

En conclusion

Les causes du stress changent avec l’âge.

L’enfant stressé qui faisait des crises de colère devient un collégien, stressé par la brute de l’école. Son avenir lui fait peur lorsque le conseiller d’orientation lui demande ce qu’il veut faire.

Le jeune étudiant devient un adolescent, stressé par l’acné, les hormones et les premiers rendez-vous galants.

L’adolescent devient un jeune adulte qui tente de gérer le stress du départ de la maison, de l’adaptation à la vie universitaire et de la gestion des finances.

La vie évolue vers le premier emploi, le mariage, les enfants, et ainsi de suite.
Même si vous déménagez dans une cabane isolée du monde, le stress vous suivra !

Mais la question est : s’agira t-il d’un stress lié à la motivation, ou lié à la peur ?

Il est important d’acquérir des connaissances sur les principales causes de vos symptômes. Utiliser ces connaissances pour vaincre le stress malsain est donc vital !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le stress et sur la manière de la contrôler définitivement, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement avancés.

à très bientôt,

Henri Hélias

Tout n’est pas Dans la Tête ! Voici 11 Symptômes Physiques de l’Anxiété

Tout n’est pas Dans la Tête ! Voici 11 Symptômes Physiques de l’Anxiété

symptômes physiques de l'anxiété

Vous connaissez probablement certains des symptômes physiques de l’anxiété, n’est-ce pas ?

Avez-vous déjà senti vos pensées s’emballer avant un premier rendez-vous ou avant de faire une intervention en public ?

Si vous ressentez de l’anxiété, du stress et de l’angoisse, je suppose que c’est surement le cas…


Mais vous êtes peut-être moins familier avec la façon dont l’anxiété se manifeste physiquement dans un trouble anxieux, et pas seulement dans l’anxiété de tous les jours.

Lorsqu’il s’agit de troubles anxieux, nous avons tendance à nous concentrer moins sur l’aspect physique et plus sur l’inquiétude et nos frayeurs mentales, qui peuvent s’avérer accablantes.

Tout compte fait, il est important de reconnaître ces symptômes physiques pour ce qu’ils sont, car si vous ne savez pas à quoi vous avez affaire, il est difficile de chercher le traitement dont vous avez besoin pour vous sentir mieux.

Cet article est donc là pour vous apporter un maximum de détails concernant les symptômes physiques de l’anxiété.

Partons de la base: qu’est ce que l’anxiété ?

L’anxiété est un terme générique désignant une série de sentiments inconfortables tels que la peur, l’inquiétude et le stress.
Elle a un sens à la fois familier et clinique.

Parfois, les gens décrivent des épisodes de stress ordinaires comme de l’anxiété, mais ils sont capables de faire face à cette anxiété et de passer à autre chose sans que le stress ne soit écrasant.

Dans d’autres cas cependant, l’anxiété est accablante !

C’est alors que nous entrons dans le domaine des troubles mentaux pouvant être diagnostiqués.

Il existe plusieurs troubles anxieux qui peuvent vraiment perturber la vie d’une personne (dont voici le guide complet des symptômes).

Le premier est le trouble anxieux généralisé, qui se manifeste par une peur immense et disproportionnée à l’égard d’un certain nombre de circonstances et d’événements.
l’autre type de trouble anxieux, est le trouble d’anxiété sociale, qui survient lorsque les interactions sociales (et l’embarras ou le jugement qu’elles peuvent provoquer) déclenchent un sentiment d’inquiétude.

Enfin, un autre trouble anxieux dont vous avez probablement entendu parler est le trouble panique, qui se manifeste par des crises de panique répétées impliquant une terreur incontrôlable. Ces accès de peur sont si forts que les personnes atteintes de ce trouble s’inquiètent souvent de faire des crises de panique à l’avenir et évitent tout ce qui pourrait les déclencher.

Bien que les déclencheurs des différents troubles anxieux puissent différer, ils ont en commun le fait de provoquer des symptômes physiques d’anxiété et du stress.

Pourquoi l’anxiété provoque t’elle des symptômes physiques ?

Que vous soyez confronté à l’anxiété ou à un trouble anxieux diagnostiqué, celle-ci peut se manifester dans votre corps de multiples façons.

Il faut savoir que presque tous les systèmes peuvent être affectés par le simple fait que votre corps libère beaucoup d’hormones de stress.

Eh bien, c’est la réaction de lutte ou de fuite qui est à l’origine de vos symptômes physiques d’anxiété.

En général, elle est censée vous aider à survivre à une menace en la fuyant ou en la repoussant. À l’époque des hommes des cavernes, cette menace pouvait être une animal féroce comme un lion !

En revanche, si vous êtes anxieux, votre peur et votre inquiétude représentent cette menace et sur-sollicitent votre système nerveux sympathique, qui contrôle les processus involontaires tels que la respiration et le rythme cardiaque.

Cela conduit vos glandes surrénales à libérer des hormones comme l’adrénaline et le cortisol.
Ainsi, cet effet domino est à l’origine des symptômes physiques de l’anxiété.

En fait, lorsqu’une personne est anxieuse, c’est essentiellement le système de lutte ou de fuite qui se met en marche et qui dit  » attention, il y a danger ! ».

Quels sont les symptômes à surveiller ?

1) Le cœur qui s’emballe

C’est un signe classique d’anxiété et de stress chronique.

Vous vous souvenez de la fameuse sur-sollicitation du système nerveux sympathique, qui contrôle in-fine votre rythme cardiaque ?

Les recherches montrent que lorsque vous êtes confronté à un événement stressant et que vos glandes surrénales produisent des hormones comme l’adrénaline (également appelée épinéphrine), les récepteurs de votre cœur réagissent en accélérant votre rythme cardiaque.

Cela vous permet de pomper plus de sang vers vos gros muscles, tels que les jambes, afin de pouvoir théoriquement fuir ou combattre une menace.

Mais si vous souffrez d’anxiété, ce cœur qui s’emballe pourrait simplement vous rendre encore plus nerveux, et vous entraîner dans un cercle vicieux.

2) Le souffle court


Votre sang fait circuler l’oxygène dans votre corps.

Lorsque votre réponse au stress augmente, la vitesse à laquelle le sang circule dans votre corps augmente grâce à l’accélération de votre cœur puis, va faire en sorte que votre respiration apporte plus d’oxygène en augmentant sa cadence.

3) La fatigue constante

Un sentiment persistant de fatigue est un signe courant d’anxiété.

Les raisons en sont doubles !

Tout d’abord, cette montée d’hormones de stress, activée par l’anxiété, peut vous maintenir en état d’alerte ce qui peut être très épuisant.
Mais il y a un autre facteur de complication : Le sommeil et l’anxiété ont une relation compliquée, ce qui nous amène à un autre effet secondaire physique typique de l’anxiété…

4 ) Le sommeil est déséquilibré (aie)

Une personne anxieuse peut avoir du mal à s’endormir et/ou à rester endormie, ou peut avoir un sommeil agité et insatisfaisant (cela me rappel de mauvais souvenirs).

Des niveaux élevés d’hormones comme le cortisol et l’adrénaline rendent difficile une bonne nuit de sommeil, car votre corps bourdonnant n’arrive pas à se détendre suffisamment pour se reposer.
Les pensées qui s’emballent et qui accompagnent l’anxiété ne sont pas non plus une recette pour un bon sommeil.

Il n’y a pas que l’anxiété qui contribue aux problèmes de sommeil. Les problèmes de sommeil tels que l’insomnie peuvent également vous rendre plus vulnérable à l’anxiété.

Ce n’est pas ce qu’on appel un cercle très vertueux 🙁

5) Les douleurs musculaires

Vos muscles se contractent dans le cadre de votre réponse au stress. Tenir des parties de votre corps de façon aussi rigide pendant des périodes prolongées peut entraîner des douleurs et des crampes !

De nombreuses personnes anxieuses disent ressentir des tensions dans le cou, le dos ou les épaules. Vous pouvez également serrer la mâchoire ou ressentir une tension musculaire jusqu’à la tête, ce qui peut provoquer de véritables nausées.

6) Votre système digestif est déréglé

L’anxiété (et l’angoisse d’ailleurs) frappe durement le système digestif, c’est un fait.
Les personnes anxieuses peuvent ressentir des douleurs générales à l’estomac, de la constipation, de la diarrhée ou d’autres types de troubles gastro-intestinaux.

Une grande partie de cette situation peut se résumer à ce que les experts appellent l’axe intestin-cerveau, qui est un système de communication entre votre cerveau et le système nerveux entérique qui régit votre digestion.

Cette connexion explique pourquoi le stress peut si facilement perturber le moment ou vous devez aller aux toilettes. Il faut également tenir compte du fait que les choix de vie induits par l’anxiété, comme manger des aliments qui ne vous conviennent pas ou ne pas faire d’exercice, peuvent également affecter votre digestion.

7) Vous avez une transpiration excessive

Si vous êtes déjà aux prises avec l’anxiété et l’accablement, l’idée de transpirer abondamment ne fait qu’aggraver la situation.

Qui a besoin de s’inquiéter de ses auréoles ou de s’essuyer les paumes des mains en étant déjà totalement anxieux ? Malheureusement, la transpiration est un effet secondaire courant des troubles anxieux.

Lorsque votre système nerveux sympathique est activé, il peut influencer les glandes sudoripares réparties sur tout votre corps.

Il en existe deux types : les glandes eccrines, qui couvrent la majeure partie de la peau, et les glandes apocrines, qui ne se trouvent que sur les parties du corps comportant de nombreux follicules pileux.

Enfin, les deux types de glandes sudoripares peuvent provoquer une transpiration due à l’anxiété, mais sachez que c’est le liquide laiteux provenant de vos glandes apocrines en particulier, qui peut donner une mauvaise odeur.

8) Vous avez des tremblements

Si vous vous êtes déjà retrouvé à trembler de peur avant un événement important, vous savez comment votre corps réagit sous pression.
Il s’avère qu’il n’a pas besoin d’un déclencheur externe comme une intervention publique effrayante ou une réunion importante pour se mettre à trembler comme une feuille ; les tremblements peuvent être en effet, un sous-produit des poussées d’hormones induites par l’anxiété.

9) Vous êtes facilement effrayé(e)

Essayer d’anticiper les menaces inconnues est une caractéristique commune des personne atteintes d’anxiété, de stress et d’angoisses…

Selon les recherches, le fait d’être constamment sur ses gardes a été associé à une augmentation de la « réaction de sursaut », ce qui pourrait expliquer pourquoi vous sautez pratiquement de vos chaussures, si quelqu’un vous tape sur l’épaule un jour d’anxiété (déjà vécu pour ma part).

10) Votre gorge est serrée

Comme symptômes physiques de l’anxiété, vous pouvez même avoir des difficultés à avaler votre salive !

l’Anxiété peut provoquer chez certaines personnes une sensation d’oppression dans la gorge ou même une impression que quelque chose est coincé à l’intérieur.

C’est ce qu’on appelait autrefois la sensation de globus hystericus.
Bien que la raison exacte pour laquelle cela se produit ne soit pas claire, cela peut certainement aggraver l’anxiété. Vous avez tout simplement l’impression de ne pas pouvoir respirer assez d’air.

11) Votre système immunitaire est plus faible

Certaines personnes ont effectivement tendance à tomber plus souvent malades pendant les périodes de forte anxiété.

Le système immunitaire ne fonctionne pas aussi bien lorsque la réaction de lutte ou de fuite est trop longue.
Cela peut signifier que vous êtes plus sensible à des problèmes tels que le rhume, bien que de nombreux autres facteurs entrent en jeu, comme la robustesse de votre système immunitaire en général et votre vigilance en matière d’hygiène des mains.

En conclusion

J’espère sincèrement que ces informations vous aideront à mieux aborder les symptômes physiques de l’anxiété, mais également celles du stress et de l’angoisse.

Néanmoins, si vous éprouver toujours des difficultés pour gérer vos symptômes, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés ici.

à très bientôt,

Henri Hélias

TOP 8 des Conseils pour Réduire votre Anxiété Matinale !

TOP 8 des Conseils pour Réduire votre Anxiété Matinale !

l'anxiété du matin peut survenir brusquement

De nombreux événements quotidiens peuvent provoquer de l’anxiété.

Que cette anxiété soit déclenchée par le stress au travail, des problèmes relationnels, l’actualité ou tout autre événement émotionnel, chacun sait ce que l’on ressent lorsqu’on est anxieux, inquiet ou paniqué.

Mais pour certaines personnes, le simple fait de se réveiller le matin et de commencer une nouvelle journée peut faire naître ce sentiment de peur.

C’est ce qu’on appelle l’anxiété matinale ou l’angoisse du matin.

L’anxiété du matin est exactement ce que son nom suggère : une anxiété qui s’installe au début de chaque journée.

Pour certains, il s’agit simplement de s’inquiéter de ce qui s’est passé la veille et de ce qui pourrait se passer aujourd’hui.
Pour d’autres, elle peut être beaucoup plus extrême.

Bien que tout le monde ne ressente pas l’anxiété, l’angoisse ou le stress de la même manière ou avec la même ampleur, les raisons pour lesquelles l’anxiété matinale se produit sont similaires pour tous.

En effet, il existe des moyens pour chacun de la minimiser et d’attendre avec impatience et hâte le début de chaque journée !

Pourquoi la matinée est un moment privilégié pour ressentir de l’anxiété ?

Et bien pour plusieurs raisons !

La première est que la plupart d’entre nous n’ont pas un sommeil de qualité suffisante.

Une grande partie de l’anxiété matinale vient d’un environnement physique, hormonal et chimique.
Le sommeil est en effet l’un des meilleurs moyens pour notre corps de réguler ces aspects physiologiques de notre santé mentale.



C’est pendant un bon sommeil que les substances chimiques du cerveau liées à la santé mentale se renouvellent. Donc si vous ne dormez pas bien, vous allez vous réveiller directement anxieux(se), angoissé(e) et/ou stressé(e) !

Henri Hélias

En fait et c’est plutôt logique, si nous ne dormons pas suffisamment, nous avons des niveaux élevés d’hormones de stress, et nous commençons la journée dans un état de stress biologique.
Si l’on considère qu’un tiers des Français n’ont pas la quantité de sommeil recommandée, il n’est pas surprenant que beaucoup d’entre nous se sentent mentalement mal le matin.

Si vous avez des problèmes non réglés, il est normal qu’ils refassent surface dès votre réveil, encore et encore !

Non seulement vous serez physiquement déséquilibré, mais dès que votre cerveau ne sera plus dans les vapes, il se souviendra de tout ce qui n’a pas été résolu la journée précédente.

Maintenant, essayez donc de faire face à tout cela tout en étant dans un environnement chimiquement stressé…et bien c’est extrêmement difficile !

Vous commencez probablement aussi à penser à l’ensemble des nouveaux problèmes que vous avez aujourd’hui et cela complexifie encore plus la gestion de votre stress, de vos peurs et de vos appréhensions.



Vous devez d’abord vous défaire de cette habitude mentale, puis apprendre à vous concentrer sur la vie au présent.

Si vous souffrez régulièrement d’anxiété matinale pendant un certain temps, votre cerveau commence à s’y attendre, et ce, même les jours où vous n’avez pas de soucis réels.

Vous devez briser ce cycle en réapprenant à ne pas craindre la matinée.

Ensuite, adoptez des habitudes matinales qui favorisent le calme et la vie dans le présent.

Voici les habitudes que vous devez absolument tenter de mettre en place:

1) Dormez plus

Mettez à jour votre hygiène du sommeil.
Établissez une routine du coucher, et arrêtez de regarder des écrans au moins une demi-heure avant d’aller au lit.

Vous pouvez également faire une méditation rapide, du yoga ou lire un livre (le plus ennuyant si possible :)) avant de vous coucher, cela ne sera que bénéfique !

2) Mettez en place une routine matinale

Cela signifie ne pas roupiller jusqu’à la toute dernière seconde, puis quitter la maison en panique car vous êtes en retard.

Réglez votre réveil assez tôt pour vous lever, prendre votre petit-déjeuner, peut-être même lire votre journal pendant 5 minutes afin de commencer délibérément la journée dans le calme et la détente !

3) Mon conseil sur l’utilisation du réveil


Peu de personnes le savent, mais obtenir 5 minutes de sommeil supplémentaires au dernier moment (en repoussant l’heure du réveil) va entraîner un dérèglement de votre horloge biologique, en relançant un cycle que vous brisez 5 minutes après !

Levez-vous quand votre alarme se déclenche et vous en ressentirez les bienfaits.

4) Quel type de méditation faut-il utiliser en matinée ?

Je vous suggère un exercice de respiration comme la respiration 4-7-8 , mais faire n’importe quel exercice de respiration simple le matin aidera à concentrer et à détendre votre esprit et votre corps.

De plus, cela vous entraînera à vous concentrer sur l’instant présent plutôt que sur le passé ou un futur qui n’existe pas encore.

D’ailleurs, si vous débutez, je vous suggère l’application petit bambou que j’utilise depuis maintenant 3 bonnes années 🙂

5) Pourquoi utilisez des affirmations ou des citations positives


Dites à haute voix, ou à vous-même, des affirmations positives telles que « Je suis concentré sur le moment présent » ou « Je suis heureux et en bonne santé ».

Les affirmations positives sont un moyen incroyablement simple de vous entraîner à être plus positif et plus présent.
Ce n’est pas pour rien que les thérapeutes les recommandent car avec le temps, elles sont efficaces.

Je vous recommande également des citations positive car elles possèdent une empreinte dans le réel encore plus affirmée.
A cet effet vous pouvez consulter cet article, qui regroupe 70 citations positives…vous avez l’embarras du choix !

6) écrivez ce qui vous passe par la tête

Écrivez deux ou trois pages le matin, tout ce qui vous vient à l’esprit, il n’est pas nécessaire que ce soit des phrases complètes ou qu’elles aient un sens, sortez simplement tout ce qui est dans votre cerveau.

Il s’agit d’une pratique thérapeutique agréable qui permet de préparer la journée de manière calme et méditative.

J’ai d’ailleurs écrit un article au sujet du journal de bord qui devrait vous plaire 😉

7) Pourquoi vous étirer en faisant du Yoga ?

Il peut s’agir d’une forme de méditation plus physique.
Sachez qu’il est très simple de trouver des exercice de Yoga, notamment sur YouTube !

Prendre le temps de méditer et de se détendre vous aidera à rester présent, et à affronter la journée avec une disposition plus calme.

8) Les bienfaits du sport

Faites une promenade, courez ou allez à la salle de sport.

Si vous êtes une personne qui se sent mieux après s’être levée et avoir bougé (cela aide vraiment), intégrez-le à votre nouvelle routine matinale.

L’exercice soulage le stress, permet d’évacuer l’adrénaline, et a de nombreuses autres vertus pour notre cerveau et notre corps.

En conclusion

J’espère sincèrement que ce Top 8 des conseils pour réduire votre anxiété matinale vous permettra de réduire vos angoisses et votre stress quotidien.
Si, malgré tout, vous souhaitez être accompagné de manière avancée sur le chemin de votre guérison, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés ici.

à très bientôt,

Henri Hélias

Amélioration de la Santé Mentale : 10 Clés Essentielles à Appliquer

Amélioration de la Santé Mentale : 10 Clés Essentielles à Appliquer

la santé mentale peut être fragile, découvrez ici 10 clés pour l'a maîtriser au mieux.

« La maîtrise de votre santé mentale se situe entre tout ce que vous souhaitez ressentir à l’intérieur et tout ce que souhaitez obtenir à l’extérieur. »

Henri Hélias

Les anciens, les maîtres et les philosophes nous ont aidés à comprendre l’importance de maîtriser notre santé mentale.
Néanmoins, beaucoup d’entre nous se sont éloignés de leurs enseignements.

Lisez ces citations par exemple, et essayez de comprendre le sens profond qu’elles incarnent :

« Vous n’avez pas besoin de faire confiance aux autres, autant que vous avez besoin de vous faire confiance pour faire les bons choix. »

Sagesse Toltèque

Puissant n’est-ce pas ?

Dans un monde où une atteinte à notre réputation peut nous coûter notre emploi, notre carrière ou notre entreprise, il semble que nous soyons toujours à la merci des autres.

Les Toltèques nous rappellent que lorsque nous pouvons avoir pleinement confiance en nous-mêmes, tout le reste se met en place, car notre confiance se transmet aux autres !

« Le schizophrène se noie dans les mêmes eaux dans lesquelles le mystique nage avec délice. »

Joseph Campbell

Le grand Joseph Campbell nous rappelle que tout est basé sur la perception.

De même, nous ne sommes pas obligés de vivre selon les étiquettes que les figures d’autorité passées et actuelles du monde placent sur les choses.
Nous avons le pouvoir de choisir ce que nous pensons, ce que nous faisons, et ce que la réalité signifie vraiment pour nous !

« Apprenez à être indifférent à ce qui ne fait pas de différence »

L’empereur Marc Aurèle

L’un de mes philosophes stoïciens préférés (et accessoirement empereur romain), Marc Aurèle.
Il nous rappelle que la chose même que nous croyons importante n’est pas si importante dans l’ensemble.

En effet, nos jugements sur les choses créent les émotions que nous ressentons.
Ainsi, dans une situation donnée, si quelque chose ne nous semble pas juste, nous devons examiner plus profondément le sens que nous lui avons donné.

Maîtriser notre santé mentale est certainement l’une des étapes les plus importantes de notre vie.
Je souhaite partager ci-dessous mes opinions personnelles sur ce que je crois être les clés de l’accomplissement de ce voyage.

Vous êtes peut-être déjà en train de maîtriser certains de ces éléments, mais d’autres ne sont peut-être pas du tout dans vos priorités actuelles.

Quoi qu’il en soit, nous devons faire de notre mieux pour comprendre l’ensemble de ces clés et les appliquer au quotidien.

Voici les 10 clés à appliquer pour améliorer votre santé mentale

1) La conscience des choses

Pour vivre une vie agréable, dans laquelle l’effort est minimal, nous devons d’abord devenir conscients:

  • La prise de conscience est une compétence, et elle n’est certainement pas naturelle pour la plupart des gens,
  • La prise de conscience est une reconnaissance de la raison pour laquelle vous faites ce que vous faites, et pourquoi vous ne faites pas ce que vous devez faire,
  • La prise de conscience demande un certain temps d’analyse. Il faut examiner les résultats que l’on obtient dans sa vie et se demander si l’on est satisfait ou non,
  • La prise de conscience est un tremplin vers un véritable épanouissement intérieur. C’est un processus de conditionnement où un moment d’hésitation et de sensibilité reste un moment. Il ne prend pas le dessus sur votre journée, votre semaine ou, Dieu merci, votre vie.

Mais si vous regardez autour de vous, l’ensemble des personnes sont devenues des machines inconscientes, inconsciemment réactives.
Elles vivent leurs journées sans réfléchir, en suivant les mêmes schémas qu’hier.

La prise de conscience vous sortira donc, à coup sûr, de ce nuage sombre et vous amènera à la lumière si vous la pratiquez régulièrement.

2) Savoir protéger son énergie

Maîtriser sa santé mentale signifie protéger son énergie, car il s’agit d’une ressource limitée et importante.

Pourquoi gaspiller cette précieuse énergie sur des personnes et des situations qui ont si peu d’importance dans l’ensemble ? Pourquoi le faites-vous, par habitude ?
Par besoin de plaire aux autres ?

Vous ne vous faites certainement pas plaisir et ne prenez pas soin de vous pendant que votre énergie est distribuée comme si vous en aviez une quantité infinie.

Protéger votre énergie signifie faire des sacrifices.
Sacrifier le confort de l’habitude, de la routine anxieuse et de l’illusion de la sécurité, pour le monde inconnu fait de temps passé avec vous-même et de contemplation tranquille.

Pendant que vous protégez votre énergie des vautours qui essaient de vous l’enlever, vous renaissez.
Cette renaissance est connue comme le paradis sur terre. Un sentiment d’équilibre et d’ordre au milieu du chaos du monde extérieur.

3) S’ouvrir à son but profond

Le but rend la vie digne d’être vécue, nous donne une raison de sortir du lit et de poursuivre notre développement.

Le but ne signifie pas non plus quelque chose dans lequel vous devez être engagé à l’extérieur. Lorsque les gens pensent à un but, ils pensent uniquement à servir les autres.
Dans mon monde, ce n’est qu’une façon de voir les choses.

Votre véritable but pourrait être d’arrêter de vous négliger comme vous l’avez fait pendant si longtemps, et de changer de priorités.

Il suffit de se réveiller le matin en sachant que votre véritable objectif est de développer la facilité, la fluidité et la paix intérieure. C’est une pratique quotidienne, un objectif à atteindre.

Ne ressentez donc jamais la culpabilité qui surgit lorsque l’on pense d’abord à vous. Si vous n’apprenez pas à connaître votre vraie nature, vous ne présenterez au monde qu’une version artificielle de vous.

4) Construire sa relation avec le spirituel

Lorsque nous pensons à la spiritualité, nous pensons à la signification qui nous a été donnée au cours de notre éducation.

Ce qui a été le plus pratiqué devient la signification de quelque chose. la spiritualité n’a pas besoin d’être ce que l’on vous dit qu’elle est.
Je crois personnellement que cette spiritualité est une enseignante, et elle peut m’enseigner si je suis ouvert à ses enseignements.
Je ne crois pas que l’on puisse guérir sans la foi, c’est un élément vital qui a besoin de plus d’attention. La foi ouvre la porte à l’inexplicable et transforme l’inconnu en « l’un, connu ».

La maîtrise totale de votre santé mentale commence par une idée et une intégration claire de l’imperceptible.

Acceptez cela dans votre vie, prenez cette énergie et dominez votre santé mentale.

5) Donnez vous des objectifs atteignables

Chaque matin en vous réveillant, ne souhaitez pas une journée parfaite, mais reconnaissez les défis qui se présenteront.

Les personnes qui croient que chaque jour devrait être vécu sans problème se heurtent à d’autres problèmes inutiles.

Reconnaître que des défis intérieurs et extérieurs se présenteront, vous permettra de vous préparer avec votre boîte à outils de guérison pour recadrer et contrer ces défis.

Sans ces défis, comment pourriez-vous façonner la meilleure version de vous-même ?

6) Hydratez-vous plus souvent !

Il est prouvé qu’une légère déshydratation affecte considérablement votre concentration et votre attention.
De nombreuses personnes souffrant d’anxiété, d’angoisse et de stress, se plaignent du manque de concentration qu’elles ressentent, ou de leur perte de mémoire à court terme.

N’oublions pas qu’une personne anxieuse a besoin d’être beaucoup plus hydratée qu’une personne plus neutre sur le plan émotionnel.

Sachez qu’un jogging de 30 minutes peut amener une personne à une déshydratation complète.

Nous ne reconnaissons pas non plus les effets de la chaleur sur nos niveaux d’hydratation.

Si vous êtes une femme prête à commencer à maîtriser votre santé mentale, vous devez consommer un minimum d’1 litre d’eau au total par jour.
Pour les hommes, il s’agit d’un minimum d’1,5 litres d’eau par jour.
Ne prenez pas votre consommation d’eau à la légère. Cela a fait une énorme différence dans mon parcours de guérison de mon anxiété chronique !

7) Faites plus de mini-pauses

Des mini-pauses, c’est du temps passé à se rendre à soi-même.

C’est le moment de calmer votre système nerveux, de créer un environnement émotionnel intérieur paisible et de vous éloigner de votre liste de choses à faire.

En parcourant le chemin de ma guérison de l’anxiété et du stress quotidien, je me suis consacré à trois mini-pauses par jour, que je choisissais consciemment !

8) Regardez en face votre addiction à la souffrance

Ah oui, l’addiction à la souffrance

Le terme le plus renié au monde, et aussi le plus courant.

L’addiction à la souffrance n’est pas consciente, je veux dire… qui veut souffrir, non ?
Elle se trouve à un niveau inconscient, un niveau qui contient les croyances fondamentales d’une personne.
Ces croyances fondamentales reflètent les idées qui leurs ont été transmises dans leur enfance et les expériences personnelles qu’ils ont vécues.

La dépendance à la souffrance est un besoin inconscient de souffrir d’une manière ou d’une autre.

Ce besoin peut être satisfait par le biais de la pensée, de la communication verbale ou physiologique, de la maladie, de ce que nous appelons des accidents (qui ne sont en fait que des reflets du déversement d’énergie que vous portez).

Maîtriser votre santé mentale signifie changer complètement ce schéma. Je crois que plus une personne vit d’expériences physiques et imaginatives positives, plus elle apporte de preuves qui s’opposent à ce besoin intérieur de souffrir.

Puisque la souffrance est un mécanisme de sécurité, nous pouvons commencer à voir à quel point cette habitude est vraiment dangereuse.

C’est une grande révélation pour les personnes souffrant d’anxiété à qui je demande « pourquoi ressentez-vous le besoin de vous inquiéter de façon excessive ?

Leurs réponses habituelles se résument au fait que cela fait partie d’elles même et de leur famille, que c’est une habitude, que ces personnes ne savent pas ce qu’est vivre en paix.

Vous ne vous maîtriserez jamais réellement, tant que vous porterez en vous la dépendance inconsciente à la souffrance, point final.

9) Permettez-vous d’être positif !

Que fait un anxieux chronique quand quelque chose de bien se présente dans sa vie ?

Il s’auto-sabote !

Puisque la sécurité est égale à la familiarité, même si quelque chose peut être bon pour une personne anxieuse et de stressée, le facteur de connaissance est inconnu et donc peu sûr !

Se permettre de penser de façon optimiste et rationnelle, de parler de façon positive, d’agir avec confiance et d’imaginer le meilleur scénario est essentiel pour maîtriser sa santé mentale.

Alors arrêtez de repousser les bonnes choses, vous les méritez et elles vous attendent toujours au coin d’une rue, au détour d’un chemin ou lors d’une conversation.

10) Intériorisez de moins en moins les choses (et travailler sur votre identité)

Ressentir de l’anxiété ou avoir un stress malsain n’est pas de votre faute.
Néanmoins, il est de votre responsabilité d’éliminer ces symptômes de votre vie !

Nous nous blâmons pour tout, et cela se voit à la façon dont nous avançons sur la pointe des pieds dans le monde jour après jour.
Nous espérons éviter les conflits, nous tenir à l’écart des critiques, plaire au plus grand nombre de personnes possible, et dès que quelque chose se produit, la culpabilité s’en mêle.

Ce qui vient après les mots « Je suis » dicte la direction que prend votre vie.

Je peux dire cela avec une grande confiance maintenant que je comprends le pouvoir de l’esprit. Commencez à remplacer les « je suis » par « je fais ».

C’est-à-dire : « Je fais des choses qui me rendent anxieux, mais je ne suis pas anxieux ».

Très vite, cette idée passera du niveau de la tête vers le niveau de vos émotions, et vous commencerez à y croire pleinement…

En conclusion

J’espère que ces 10 clés vous seront utiles pour retrouver une santé mentale structurée selon vos désirs !
Néanmoins, si malgré ces conseils, le stress et l’anxiété vous en font voir de toutes les couleurs dans votre vie de tous les jours, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés.

Prenez soin de vous et à bientôt,

Henri Hélias