Angoisse du Soir – Comment la Réduire Efficacement ?

par

angoisse du soir

Chez certaines personnes, une forte angoisse montre son visage dès l’heure du coucher, on la nomme angoisse du soir ou angoisse nocturne.

Cette personne c’est peut-être vous ( et auparavant c’était moi).

Les lumières s’éteignent et notre esprit tourne.
Il rejoue toutes les choses que nous avons dis et qui ne sont pas sorties comme nous le voulions.
Toutes les interactions qui ne se sont pas déroulées comme nous le voulions.
Toutes les frayeurs, les inquiétudes et les craintes inavouées.

Notre esprit, cette petite voix, nous bombarde de pensées intrusives, de films horribles dont on ne peut se détourner et qui reviennent sans cesse dans notre tête.

Cette petite voix nous tape dessus pour les erreurs que nous avons commises et nous torture avec des soucis auxquels on ne peut échapper.

Et si, et si, et si ?

Il m’arrivait de rester debout pendant des heures, mon cerveau refusait de se taire et continuait sans cesse à me faire culpabiliser.

Et quand mon angoisse du soir était à son comble, elle me suivait souvent jusque dans mes rêves.
Des images sombres et tordues qui semblaient obsédantes et bien réelles, qui entraînaient un sommeil agité et des sueurs nocturnes issues de ces afflictions.

Rien de tout cela n’était agréable (bien au contraire) et c’est pour cela que j’ai décider de vous apporter mon aide avec cet article.

Comprendre ce qu’il se passe dans notre Tête

Sachez que vous n’êtes pas un(e) marginal(e), car c’est un fait, dans notre société, les individus dépensent des milliers d’euros pour se débarrasser de leur angoisse et de leur anxiété chronique.

Il faut en effet remettre les choses en perspective: les symptômes de l’angoisse sont à la base « présents » pour sauver des vies.

En effet, ils nous maintiennent en alerte face au danger, grâce au rôle joué par notre amygdale limbique.
l’Angoisse est en fait (et essentiellement) une réaction de combat ou de fuite de notre corps face à un risque.

« Le problème pour celles et ceux qui souffrent d’angoisse, c’est qu’à notre époque, elle n’est généralement pas nécessaire. Le danger physique n’est en effet pas réel et il n’est pas nécessaire de se battre ou de fuir« .

Henri Hélias

Et c’était mon problème ! Mes soucis étaient rarement une question de vie ou de mort et pourtant, je restais éveillé toute la nuit , malgré moi.

En temps normal, la lumière diminue, la production de mélatonine dans le corps augmente et notre corps nous dit de nous reposer.

Néanmoins, pour quelqu’un qui est anxieux et angoissé, il peut être difficile de quitter l’excitation.
Notre corps lutte contre un ennemi invisible sans raisons apparentes.

Quels sont mes conseils contre vos frayeurs nocturnes et votre incapacité à dormir ?

Apprenez à mettre en place une intention

l'intention a un pouvoir énorme pour réduire l'angoisse du soir.

Beaucoup d’entre nous passent d’une activité à l’autre tout au long de la journée sans vraiment se soucier de ce qu’ils ressentent, et encore moins de ce qu’ils aimeraient ressentir.

Par exemple, vous arrive-t-il de rentrer à la maison après une longue journée de travail et de vous dire :

« Je veux vraiment me détendre et profiter de cette soirée ».

Vous êtes très probablement trop préoccupé pour vous arrêter et réfléchir à la façon dont vous voulez que votre soirée se déroule.

Cependant, en fixant une intention au préalable, vous avez plus de chances d’obtenir les résultats que vous souhaitez.

« Si vous vous rappelez chaque jour que vous êtes déterminé à passer une soirée paisible, vous avez plus de chances de la vivre de cette façon. »

Henri Hélias

Il est plus facile de se souvenir d’une intention lorsque l’on marque un certain point dans sa journée pour la concrétiser.

Par exemple, lorsque vous rentrez chez vous en voiture après le travail, vous pouvez repenser à tout le stress que vous avez subi ce jour-là.

À un certain moment de votre trajet de retour, disons lorsque vous passez sur un pont ou un rondpoint, vous pouvez vous fixer l’intention d’évacuer le stress du travail à partir de ce moment et profiter du reste de votre soirée.

Une autre option peut consister à déclencher une alarme qui vous rappelle de fixer votre intention de passer une bonne soirée, juste avant de rentrer chez vous.

l’instant présent contre l’angoisse du soir

Dans le même ordre d’idée, pour ne pas être en contact avec ce que nous voulons ressentir, beaucoup d’entre nous passons une grande partie de notre temps complètement inconscients ou détachés du moment présent (et c’était mon cas).

En faisant un effort pour être plus attentif et conscient, vous serez peut-être mieux à même de profiter de votre soirée.

La pleine conscience peut vous empêcher de passer en revue toutes les préoccupations présente dans votre tête et vous permettra de reconnaître que vous n’avez pas à réagir à chaque pensée qui vous vient à l’esprit.

« Si la prise de conscience vous semble étrange ou trop longue, faites simplement un effort pour être plus conscient de la vie telle qu’elle est, au lieu de chercher dans votre esprit la nervosité, l’angoisse et la peur.« 

Henri Hélias

Donnez du temps au temps…


Le temps de transition est le temps nécessaire entre deux tâches.
Beaucoup d’entre nous sous-estiment le temps de transition nécessaire.

Par exemple, votre soirée peut être constituée de nombreuses tâches différentes que vous devez accomplir avant d’aller vous coucher.

Quel que soit le temps que vous avez alloué à chaque tâche, ajoutez un peu plus de temps comme tampon si une tâche prend plus de temps que vous ne le pensez.

Vous éviterez ainsi de vous sentir dépassé(e) par les événements et de trop vous presser avant d’aller vous coucher.
De cette manière, vous ne rentrerez pas dans une subjectivité qui pourrait provoquer des symptômes d’angoisse.

Le pouvoir de la routine contre la nervosité et l’inquiétude

La routine du soir est très importante à mettre en place, pour vaincre l'angoisse du soir.


En établissant une routine du soir, vous pouvez vous concentrer sur les mesures proactives à prendre pour vous-même au lieu de ruminer dans votre angoisse.

Votre routine du coucher peut inclure des activités telles que prendre une douche, se brosser les dents, se mettre en pyjama, lire un livre inspirant, prier ou écouter de la musique.

Il est impératif que votre routine du coucher soit établie pour vous aider à avoir un meilleur repos.

N’incluez pas d’activités qui pourraient être trop stimulantes, comme consulter les réseaux sociaux ou regarder la télévision.

Cela signalera à votre cerveau qu’il est temps de se reposer et vous permettra de vous endormir sans avoir l’esprit dérangé, angoissé et anxieux.

En Conclusion

J’espère sincèrement que ces conseils vous apporteront du calme et de la sérénité dans vos soirées.


Si vos angoisses et votre anxiété vous empêchent de dormir la nuit, malgré l’application des conseils prodigués dans cet article, consultez un médecin et suivez une thérapie comportementale et cognitive.

La thérapie, conjointement à l’aide d’un professionnelle de santé comme un médecin, à prouvé son efficacité sur la majorité des personnes que j’accompagne.

A cet effet, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement pour vaincre définitivement vos symptômes et retrouver le contrôle de votre vie.

A très bientôt,

Henri Hélias

starter pack anti stress

Recevez gratuitement la vidéo où je vous révèle le secret qui vous permettra de vaincre définitivement vos symptômes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

à propos

 

Bonjour, c’est Henri, je suis Coach Comportementaliste NACBT et je vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Anciennement atteint de troubles d’anxiété, je vous aide avec mon expérience, mes outils et mes conseils.

Pour en apprendre plus sur moi cliquez ICI

Pour accéder directement à la chaîne YouTube cliquez ICI