Le BON STRESS, est-ce que ça Existe ?

Le BON STRESS, est-ce que ça Existe ?

bon stress contre mauvais stress

Nous ne nous vantons généralement pas d’être stressés.

En fait, beaucoup d’entre nous rêvent de vivre une vie avec le moins de stress possible.
Mais zéro stress, est-ce vraiment un objectif atteignable ?

La vie serait ennuyeuse sans défis ni surprises.

Mais les événements stressants, inattendus et stimulants, sont plus qu’une simple pause dans l’ennui.
Ces facteurs de stress potentiels nous donnent l’occasion de nous dépasser et de grandir.

À la base, le stress est exactement cela : une occasion de grandir et de se défendre contre les aléas de la vie !

Cela vaut vraiment la peine d’examiner la différence entre le bon et le mauvais stress, la manière de gérer les deux et de transformer le stress en quelque chose de productif.

Concrètement, qu’est-ce que le stress ?

Le stress fait partie de notre vie quotidienne, mais il n’est pas toujours mauvais.

Alors que de nombreuses personnes pensent qu’avoir un sentiment de tension et l’adrénaline qui monte, est forcément quelque chose de négatif… en vérité les chose sont bien plus complexes que ça.

Le stress désigne la réponse physiologique que notre corps, nos émotions et notre système nerveux déclenchent, afin de nous préparer à des situations qui exigent une vigilance accrue.

Il existe en fait trois principaux types de stress : aigu, chronique et positif (relatif à l’excitation).

à propos du stress aigu

Le stress aigu est le terme utilisé pour désigner un facteur de stress de courte durée. Il est généralement associé à une réaction de protection.

Si vous vous aventurez dans une rue animée qui devient menaçante, votre corps réagira rapidement pour vous mettre à l’abri.
La panique que vous ressentez est un signe de stress aigu.
Toutefois, lorsque le danger est passé, la réaction de stress se dissipe généralement.
Notre corps a alors la possibilité de se remettre de cette réponse physiologique.

Dans la vie moderne, nous pouvons ressentir un stress aigu en parlant en public, en nous disputant ou en manquant notre train par exemple.
Le stress aigu peut être problématique lorsque l’événement stressant est grave, par exemple, lorsque nous sommes victimes de violence ou que nous craignons pour notre vie et que la réponse à l’angoisse liée au stress persiste.

à propos du stress chronique

Le stress chronique est une expérience de longue durée, qui trouve généralement son origine dans des circonstances qui échappent à notre contrôle.

Nous pouvons être stressés en raison de problèmes relationnels, de responsabilités permanentes, d’inégalités systémiques, d’un environnement qui change rapidement ou d’un problème de santé mentale à long terme.

Avec le stress chronique, nous ressentons continuellement la réponse physiologique accrue du stress aigu.
Comme notre corps et notre esprit n’ont pas la possibilité de récupérer, nous commençons à ressentir des effets secondaires négatifs qui nuisent à notre santé physique et mentale.

Ces effets peuvent être les suivants :

  • Anxiété,
  • Dépression,
  • Irritabilité,
  • Fatigue,
  • Perte d’efficacité personnelle,
  • Épuisement professionnel,
  • Épuisement de l’empathie,
  • Affaiblissement du système immunitaire,
  • Maux et douleurs inexpliqués (y compris les maux de tête),
  • Problèmes de mémoire et de concentration.

à propos du stress positif

Comment le stress peut-il être une bonne chose ? Étant donné que le but biologique du stress est d’aiguiser nos sens afin que nous puissions donner le meilleur de nous-mêmes, un peu de stress peut finalement être utile.

Dans le coaching de performance, les personnes qui atteignent un niveau élevé attribuent souvent au stress leurs incroyables performances.

Les athlètes parlent souvent de la pression de la compétition. Les acteurs parlent du fait de puiser dans l’énergie du public. Dans les bonnes circonstances, le stress positif (généralement appelé attente, excitation ou anticipation) peut nous rendre meilleurs.

La différence des facteurs de tension et de surmenage

Tous les facteurs de stress ne sont pas égaux.

Dans le cas d’un bon stress, nous nous réjouissons généralement de l’issue de la situation.

L’organisation d’un mariage, l’obtention d’un nouvel emploi ou d’une promotion, ou encore la naissance d’un enfant sont des exemples courants de stress.

Bien que ces expériences impliquent beaucoup de travail et provoquent même des sentiments difficiles, comme n’importe quelle mariée ou nouveau parent pourra en témoigner, le bénéfice de l’événement en vaut la peine.

Les sentiments positifs d’attente, d’excitation et d’anticipation nous permettent d’équilibrer la perturbation de notre équilibre avec les bénéfices attendus. Dans certains cas, comme la planification de vacances, l’anticipation peut être aussi agréable que l’expérience elle-même.

C’est un autre élément important du stress positif.
Le stress chronique et le stress aigu sont tous deux des types de détresse (en d’autres termes, de stress négatif).
Lorsque vous ressentez de la détresse, vous n’avez souvent aucun contrôle sur la durée du facteur de stress et vous n’en attendez aucun bénéfice.

En plus d’être accompagné d’un résultat souhaitable, le bon stress s’inscrit généralement dans un cadre temporel précis.

En d’autres termes, vous savez que le stress ne durera pas éternellement.
Les enfants grandissent, vous recevez votre diplôme, vous déballez votre dernière boîte de chaussures ou vous dites « Yes ! ».
Le sentiment de contrôle que vous avez sur les circonstances, ainsi que le délai limité, vous permettent de gérer plus facilement le stress positif.

Pourquoi une réaction intense peut-elle être bénéfique ?

Bien que nous considérions souvent le stress comme négatif, il est bon de se sentir chamboulé de temps en temps. Si nous n’avions jamais de tension et d’adrénaline, la vie serait plutôt terne et ennuyeuse.

Imaginez un jeu vidéo sans méchants ! Plutôt nul, non ?

Les facteurs de stress positifs nous donnent quelque chose à attendre avec impatience. Ils nous aident à grandir et à devenir des individus plus compétents.

Certains facteurs d’anxiété et d’angoisse donnent un sens aux saisons de notre vie, comme aller à l’université, élever de jeunes enfants ou créer une entreprise.

Un peu de stress est utile dans les domaines suivants :

  • Il vous procure un regain d’énergie,
  • Il peut vous aider à relever les défis quotidiens et vous motiver à atteindre vos objectifs,
  • Il aiguise votre attention et votre concentration,
  • Elle peut vous aider à accomplir des tâches plus efficacement,
  • Elle peut vous alerter lorsque quelque chose ne va pas (réaction de lutte ou de fuite),
  • Elle peut vous aider à renforcer votre résilience face aux revers de fortune.

Quels sont les effets bénéfiques ?

Avec la bonne dose de stress et surtout intellectualisée de la bonne manière, la vie devient plus excitante.

Le bon stress résulte de l’engagement, qui mène souvent à la fluidité. Le flux est associé à des niveaux de bonheur et de productivité plus élevés.

En fait, de nombreux psychologues et coachs pensent que le flux est l’antidote à l’épuisement et à la langueur.

Voici 4 bénéfices du bon stress :

  • Vous êtes plus performant,
  • Vous vous connectez aux autres de manière plus significative,
  • Vous apprenez à mieux vous connaître,
  • Vous vous lancez de nouveaux défis et renforcez votre efficacité personnelle.

Étant donné qu’un bon stress mène naturellement à la croissance, relever des défis est le moyen le plus sûr de développer vos capacités.
Le célèbre psychologue Lev Vygotsky pensait que les individus apprenaient mieux lorsqu’ils étaient confrontés à un défi situé juste en dehors de leur zone de confort actuelle. C’est ce qu’il appelle la zone de développement proximal, c’est-à-dire l’écart entre ce qu’une personne a déjà maîtrisé et ce qu’elle peut réaliser avec de l’aide.

En vous efforçant de relever et de maîtriser vos défis actuels, vous transformez votre mauvais stress en bon stress.
Mais ce n’est pas tout !

Apprendre à gérer efficacement le stress et à l’utiliser à votre avantage vous prépare à atteindre un niveau de performance supérieur.

à partir de quand les effets peuvent devenir maléfiques ?

Un bon stress reste une excitation. Un excès de stress, quel qu’il soit, peut entraîner les mêmes effets secondaires mentaux, physiques et émotionnels.

Il est important de gérer votre bien-être ou de travailler avec un professionnel qui peut vous aider à vous assurer que vous n’en faites pas trop.

Voici 5 signes à détecter pour déterminer si une source de stress est devenue trop importante.

Sachez une chose : le stress est avant tout mauvais lorsque qu’il est chronique !

Même si c’était autrefois quelque chose que vous attendiez avec impatience, vous avez maintenant l’impression qu’il n’y a pas de fin à ce stress :

  • Vous ne pouvez pas le contrôler,
  • Vous devenez incapable de fixer des limites efficaces ou de les gérer efficacement,
  • Il vous empêche de faire quoi que ce soit d’autre.
  • Si le facteur de frayeur et d’affliction prend tout votre temps, ou vous empêche de faire d’autres choses que vous voulez faire, vous risquez d’éprouver du ressentiment,
  • Il ne semble pas répondre à vos objectifs,
  • Vous ne voyez pas les avantages à long terme, alors vous avez l’impression que le stress n’en vaut plus la peine,
  • Il entre en conflit direct avec une autre priorité ou valeur que vous avez,
  • Le fait d’avoir à choisir entre des valeurs contradictoires peut rendre une situation légèrement stressante sur le plan émotionnel.

Est-il possible de changer les choses ?

La bonne nouvelle est que, tout comme un bon stress peut se transformer en mauvais stress, un mauvais stress peut se transformer en bon stress, même si les circonstances sont loin d’être idéales.

Avec de la pratique, vous pouvez recadrer presque toutes les situations stressantes pour en faire une expérience d’apprentissage utile.

Mes 5 conseils pour transformer le mauvais stress en bon stress

bon stress

  1. Voyez les avantages potentiels d’une situation:

Examinez la situation sous tous les angles, et adressez-vous à un coach ou à un thérapeute si vous avez du mal à trouver les points positifs. Même si cela ne correspond pas à ce que vous attendiez ou souhaitiez, de nombreuses situations qui semblent difficiles au départ peuvent souvent nous aider à grandir de manière inattendue.

  1. Rappelez-vous de vos points forts:

Lorsque nous restons dans notre zone de confort, nous n’avons pas l’occasion d’utiliser nos forces à leur plein potentiel. Les situations stressantes vous permettent de jouer un rôle de leader. Elles vous encouragent également à faire appel à votre ingéniosité et à affiner votre capacité à évoluer, et à vous épanouir sous pression.

  1. Concentrez-vous sur les ressources dont vous disposez:

Une fois que nous sommes ancrés dans des habitudes confortables, nous avons tendance à prendre pour acquis les moyens dont nous disposons. Travailler sur le stress peut nous aider à regarder nos atouts d’une nouvelle façon. Nous sous-estimons souvent ce que nous pouvons faire avec ce que nous avons déjà sous la main.

  1. S’appuyer sur les autres:

S’appuyer sur les autres pour relever un défi permet de souder un groupe comme rien d’autre. Lorsqu’ils travaillent à un objectif commun, les gens font souvent leur meilleur travail et le plus créatif. La collaboration permet aux collègues de s’appuyer sur la force des autres pour maximiser leurs propres capacités. Vous découvrirez peut-être que vous pouvez vous épanouir d’une nouvelle manière en travaillant avec une équipe qui vous soutient.

  1. Apprenez quelque chose de nouveau:

Il n’y a rien de tel que de se surprendre soi-même. Le stress vous permet de grandir et d’apprendre de nouvelles façons de faire les choses. Vous pouvez découvrir des approches créatives à des défis de longue date et développer votre capacité d’apprentissage. En prime, l’apprentissage permet de garder un esprit jeune, une bonne humeur et ouvre la porte à de nouvelles relations au fur et à mesure que vous grandissez.

En conclusion

J’espère que ces conseils vous permettront de réduire votre stress et de comprendre au mieux comment l’aborder au quotidien.
Si, malgré tout, le stress et l’angoisse gagnent chaque jour plus de terrain dans votre quotidien, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés.

Prenez soin de vous,

Henri Hélias

Douleur au Thorax et Stress : ce qu’il FAUT SAVOIR

Douleur au Thorax et Stress : ce qu’il FAUT SAVOIR

douleur au thorax stress
douleur poitrine stress

Oui, les douleurs thoraciques sont souvent un symptôme physique du stress.

Le stress est effectivement l’une des principales causes de douleurs thoraciques non spécifiques (DTNS). Pour les quelques millions de Français qui vivent avec un trouble anxieux et un stress chronique, la douleur thoracique est une sensation courante mais préoccupante.

La douleur thoracique étant également un symptôme de crise cardiaque et d’autres troubles cardiaques, il est important de comprendre à quoi ressemblent les douleurs thoraciques dues au stress et comment vous pouvez améliorer vos symptômes.

Se sentir anxieux, inquiet ou stressé fait partie de la vie normale.

Il s’agit de réactions typiques aux circonstances de notre vie quotidienne. Cependant, pour les personnes qui vivent avec un trouble anxieux, les sentiments de stress constant et d’inquiétude ne sont pas vécus comme une passade.

Vous serez certainement d’accord avec moi, la douleur thoracique tient la palme du symptôme le plus terrifiant que puisse provoquer le stress et la panique.
Nous allons donc aborder dans cet article les causes, conséquences et moyens d’action dont vous disposez pour y faire face.

À quoi ressemble une douleur thoracique due au stress ?

Les symptômes du stress sont rarement les mêmes d’une personne à l’autre et peuvent se présenter sous la forme de toute une série de réactions mentales et physiques.

La douleur thoracique associée au stress et à l’anxiété peut se développer progressivement chez certains, ou apparaître soudainement chez d’autres.

En tant que telle, la douleur au thorax liée au stress peut être décrite comme ceci :

  • Une douleur persistante dans la poitrine,
  • Une douleur aiguë et fulgurante dans la poitrine ou l’abdomen,
  • Un spasme ou une contraction musculaire inhabituelle dans la poitrine,
  • Un engourdissement, une sensation de brûlure ou une douleur sourde,
  • Une pression lancinante.

Quelles sont les causes de la douleur au thorax ?

Le stress peut-il provoquer une oppression thoracique ?

Une douleur thoracique peut survenir à la suite d’une crise de panique ou d’un stress aigu.

Lorsque vous ressentez un niveau de stress très élevé, votre corps libère des hormones adrénergiques comme l’épinéphrine, la norépinéphrine et l’adrénaline.

Cela peut provoquer une sensation similaire à une poussée d’excitation, entraînant un regain d’énergie, une contraction des muscles, une accélération du rythme cardiaque et un sentiment accru de vigilance.

Si votre rythme cardiaque s’accélère sous l’effet de ces hormones stimulantes, il peut devenir si rapide et incontrôlable qu’il épuise les muscles de votre cœur.

De plus, comme les muscles de votre poitrine se tendent, l’augmentation du rythme cardiaque peut créer une pression et une tension dans la région.

Une telle combinaison peut donc entraîner, en toute logique, de graves douleurs thoraciques.

Combien de temps persiste une douleur thoracique liée au Stress ?

Les douleurs thoraciques liée au stress peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures.

En moyenne, elles durent 10 minutes et sont généralement ressenties pendant une crise de panique et s’estompent une fois celle-ci passée.

Les symptômes variant beaucoup d’une personne à l’autre, il est difficile de dire combien de temps elles dureront !

Il est également possible de ressentir des douleurs thoraciques pendant une courte période d’environ 20 secondes tout au long de la journée en raison du stress.

Quelles sont les différences entre une douleur thoracique liée au stress et une crise cardiaque ?

douleur au thorax et stress

Est-ce un problème de cœur ou le stress qui m’asseye ? Le tableau ci-dessous peut vous aider à relativiser sur les symptômes afin d’y voir plus clair !

Symptômes Crise cardiaque/Attaque cardiaque Anxiété
Douleur au thorax au reposNONOUI
Douleur au thorax à l’effortOUINON
Douleur au thorax accompagnant d’autres symptômes de stressNONOUI
Douleur au thorax constanteOUINON
Une douleur au thorax aiguë, en coup de poignard, qui dure moins d’une minute.NONOUI
Une douleur irradiante qui se propage de la poitrine vers les bras ou la mâchoire.OUINON
Souffle courtOUINON

Voici les symptômes de stress à surveiller :

  • Étourdissements,
  • Troubles de la vision,
  • Fatigue excessive,
  • Transpiration,
  • Insomnie,
  • Nausées,
  • Tremblements,
  • Battements de cœur,
  • Maux de tête,
  • Maux d’estomac,
  • Tension musculaire,
  • Essoufflement,
  • Miction fréquente ou diarrhée,
  • Inquiétude excessive,
  • Peur,
  • Anticipation du pire,
  • Difficulté à se concentrer,
  • Sensation de tension ou de nervosité,
  • Irritabilité,
  • Répétition de certains comportements,
  • Difficulté à accomplir des tâches routinières,
  • Sentiment d’impuissance,
  • Flashbacks d’événements, de situations ou de personnes traumatisantes.

A quoi correspond « le souffle court » ?

Comme le montre également le tableau ci-dessus, le souffle court peut avoir des causes sans rapport avec une maladie ou une affection sous-jacente.
Par exemple, l’exercice, l’altitude, les vêtements serrés et un mode de vie sédentaire peuvent tous entraîner le souffle court et une perte en capacités respiratoires.

Néanmoins, un essoufflement accompagné d’une douleur thoracique peut être le signe d’un problème de santé grave, notamment d’une crise cardiaque.

L’essoufflement et les douleurs thoraciques sont également deux symptômes du COVID-19.

Quelles sont les autres causes de telles douleurs ?

Les douleurs thoraciques sont un symptôme possible du COVID-19. Les symptômes peuvent apparaître 2 à 14 jours après l’exposition au virus et comprennent :

  • Douleur thoracique,
  • Fièvre ou frissons,
  • Toux,
  • Essoufflement ou difficulté à respirer,
  • Fatigue,
  • Douleurs musculaires ou corporelles,
  • Maux de tête,
  • Nouvelle perte du goût ou de l’odorat,
  • Maux de gorge,
  • Congestion ou écoulement nasal,
  • Nausées ou vomissements,
  • Diarrhée.


Si une personne présente l’un de ces signes, demandez immédiatement des soins médicaux d’urgence :

  • Difficulté à respirer,
  • Douleur ou pression persistante dans la poitrine,
  • Nouvelle confusion,
  • Incapacité à se réveiller ou à rester éveillé,
  • Lèvres ou visage bleuâtres.

Comment savoir si ma douleur au thorax est due au stress ou au coronavirus ?

L’oppression thoracique étant un symptôme à la fois du coronavirus et de l’anxiété, il peut être difficile de savoir de quelle maladie vous souffrez. De plus, la pandémie est elle-même une source de grande angoisse et de stress dans notre vie quotidienne.

Si vous ressentez une douleur thoracique, soyez attentif aux autres symptômes qui peuvent vous aider à distinguer le COVID-19 de l’anxiété et du stress.

Douleur thoracique et toux ? Cela pourrait être le virus,
Une douleur thoracique et des vertiges ? Il est plus probable qu’il s’agisse de stress !

L’Entorse musculaire


Un muscle tendu ou étiré dans la poitrine peut provoquer une douleur aiguë dans la région. La douleur peut être aiguë, sourde ou augmenter avec le mouvement et la respiration.

Un exercice ou une activité intense peut entraîner également un claquage des muscles de la poitrine, ainsi que des quintes de toux intenses.

La pneumonie

L’un des nombreux symptômes de la pneumonie est la douleur thoracique.
Les autres symptômes à rechercher sont les suivants :

  • Fièvre,
  • Transpiration,
  • Frissons tremblants,
  • Essoufflement,
  • Respiration superficielle,
  • Asthme.

Dans le cas de l’asthme, votre système immunitaire peut provoquer une inflammation et un gonflement des voies respiratoires.

Cette irritation peut entraîner une oppression, une pression et une douleur dans la poitrine. La douleur thoracique peut survenir avant ou pendant une crise d’asthme.

Comment traiter les symptômes relatifs au stress ?


Vous pouvez traiter la douleur thoracique due au stress par des thérapies pharmacologiques ou psychothérapeutiques.

Selon la gravité de votre stress, votre médecin peut recommander une combinaison de plusieurs traitements.

Un thérapeute peut être en mesure de vous aider à découvrir les changements de comportement et de mode de vie que vous pouvez apporter pour réduire le stress.

Quels sont les conseils à appliquer ?

Les remèdes maison pour les douleurs thoraciques liées à l’angoisse impliquent des changements de style de vie qui peuvent aider à réduire votre stress et ses nombreux symptômes.

  • Restez actif : L’exercice régulier est excellent pour vous ! De plus, il a été prouvé que l’exercice physique aide à réduire le niveau de stress,
  • Stoppez l’alcool : Il agit comme sédatif naturel et peut temporairement aider à calmer les nerfs. Cependant, la dépendance à l’alcool est une habitude malsaine et dangereuse qui ne permet pas de traiter la racine de votre stress et de votre anxiété,
  • Arrêtez de fumer : Comme l’alcool, la cigarette est souvent utilisée dans les moments de stress. Néanmoins, fumer est une solution rapide à un problème qui nécessite un traitement complet de désaccoutumance au tabac. Comme l’alcool, fumer en période de stress peut accroître votre anxiété à long terme,
  • Stoppez la caféine : La caféine peut causer de la nervosité et des tremblements, et peut également entraîner des crises de panique,
  • Dormez un peu : Le sommeil est un outil essentiel pour préserver votre santé mentale et physique. Sans un bon sommeil, vous ne serez pas en mesure de fonctionner correctement tout au long de la journée,
  • Mangez sainement : Un faible taux de sucre dans le sang, la déshydratation ou les produits chimiques contenus dans les aliments transformés peuvent provoquer des changements d’humeur. Une alimentation saine améliorera votre état physique et mental,
  • Utilisez la respiration profonde : la respiration profonde est une stratégie couramment utilisée pour aider les gens à se remettre d’une crise de panique ou d’un niveau de stress élevé.

Conclusion

J’espère sincèrement que ces conseils vous aideront à comprendre les différences entre vos douleurs thoraciques liées au stress et celles liées aux autres facteurs pulmonaires.

Si, malgré ces conseils, le stress prend de plus en plus de place dans votre vie et vous souhaitez que cela cesse, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements.

Prenez soin de vous,

Henri Hélias

Qu’est-ce que le STRESS CHRONIQUE et comment l’ÉVITER ?

Qu’est-ce que le STRESS CHRONIQUE et comment l’ÉVITER ?

stress chronique

Qu’est-ce que le Stress Chronique ?

Le stress chronique est un sentiment de stress prolongé et constant qui peut avoir des effets négatifs sur votre santé s’il n’est pas traité.
Il peut être causé par les pressions quotidiennes de la famille et du travail ou par des situations traumatisantes.

Le stress chronique survient lorsque le corps subit des facteurs de stress et de tension avec une fréquence ou une intensité telle que le système nerveux autonome n’a pas la possibilité d’activer la réponse de relaxation de manière régulière.

Cela signifie que le corps reste dans un état constant d’excitation physiologique et de sécrétion hormonale (adrénaline, cortisol…).

Cela affecte pratiquement tous les systèmes de l’organisme, directement ou indirectement. Les gens ont été conçus pour gérer le stress aigu, qui est de courte durée, mais pas le stress chronique, qui est constant sur une longue période.

Afin de commencer à gérer le stress chronique, il est important de comprendre ce qu’il est, ce qu’il peut provoquer et comment il affecte l’ensemble du corps.

Quels en sont les symptômes ?

Le stress chronique affecte à la fois l’esprit et le corps. Il produit des symptômes physiques et psychologiques qui peuvent nuire à la capacité d’une personne à fonctionner normalement dans sa vie quotidienne.

La gravité de ces symptômes peut varier d’une personne à l’autre. Voici quelques-uns des signes les plus courants du stress chronique :

  • Maux et douleurs,
  • Baisse d’énergie,
  • Difficultés à dormir,
  • Pensées désorganisées,
  • Fatigue,
  • Sensation de perte de contrôle,
  • Sentiment d’impuissance,
  • Maladies et infections fréquentes,
  • Problèmes gastro-intestinaux,
  • Maux de tête,
  • Irritabilité,
  • Tension musculaire,
  • Nervosité et anxiété,
  • Difficultés de concentration,
  • Maux d’estomac.

Comment l’identifier ?

stress chronique image

Il n’est pas toujours facile de reconnaître le stress chronique. Comme il est omniprésent et durable, les gens s’y habituent souvent, à tel point qu’il commence à leur sembler normal.

Voici quelques signes à rechercher pour l’identifier :

  • Êtes-vous souvent de mauvaise humeur ou irrité ?
  • Avez-vous l’impression d’être toujours préoccupé par quelque chose ?
  • Avez-vous l’impression de ne pas avoir le temps de prendre soin de vous ou de faire les choses que vous aimez ?
  • Les plus petits désagréments vous semblent-ils trop difficiles à gérer ?
  • Vous semblez toujours attraper des rhumes ou des infections ?
  • Avez-vous recours à des mécanismes d’adaptation malsains comme l’alcool pour gérer votre stress ?

Quelles en sont les causes réelles ?

Ce type de question vis-à-vis du stress chronique est très fréquent dans notre mode de vie moderne.

Tout, du travail sous haute pression, à la solitude en passant par les embouteillages, peut maintenir l’organisme dans un état de menace perçue et de pression constante.

Dans ce cas, notre réaction de lutte ou de fuite qui a été conçue pour nous aider à lutter contre des situations occasionnelles mettant notre vie en danger (comme faire une embardée pour éviter un accident de voiture), peut user notre corps et nous rendre malades physiquement ou émotionnellement.

On estime qu’entre 60 et 80 % des consultations de soins primaires comportent un élément lié au stress. C’est pourquoi il est si important d’apprendre un ensemble de techniques de gestion du stress et de modifier son mode de vie pour se protéger des effets négatifs du stress chronique.

Quels sont les types de stress chroniques ?

Les sources de stress chronique peuvent varier, mais elles relèvent souvent de l’un des quatre types suivants :

  • Le stress émotionnel (émotions difficiles telles que la colère, la tristesse ou la frustration),
  • Le stress environnemental (le lieu où vous vivez et travaillez),
  • Le stress relationnel (la façon dont vous vous comportez avec vos amis, votre famille, vos collègues, vos partenaires),
  • Le stress professionnel (défis et pressions liés à votre travail).

Dans de nombreux cas, ces types de stress affectent plusieurs domaines de la vie d’une personne. Le stress au travail peut créer du stress dans vos relations.

Le stress relationnel, lui, peut rendre plus difficile la gestion des émotions difficiles.

Par exemple, si votre famille a des difficultés financières ou souffre d’une maladie grave, le stress peut devenir chronique.

En effet, il se peut qu’un membre de votre famille ne soit pas en mesure de travailler, que les factures s’accumulent et que votre maison soit sur le point d’être saisie, ce qui peut vous laisser stressé pendant des mois, voire des années.

Vos soucis constants usent votre corps, vous fatiguent et vous rendent anxieux.

Vous pouvez travailler plus dur que jamais pour joindre les deux bouts et faire des choix malsains en matière d’alimentation et d’exercice, ce qui peut vous faire sentir encore plus mal. Cela peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé importants.

Le stress chronique peut également être lié au travail.
En effet, de nombreux emplois exigent beaucoup de nous, et on a souvent l’impression de ne jamais avoir de répit ou d’être toujours sous pression.

Les heures supplémentaires, les voyages constants et les relations d’affaires sous haute pression peuvent maintenir votre corps dans un état d’excitation constant, même lorsque vous rentrez chez vous avec votre famille.

Cela peut aussi ajouter à l’usure de votre corps, et un stress continu peut contribuer à de graves problèmes de santé comme les maladies cardiaques.

Comment peut-il impacter votre vie ?

Le stress chronique étant très prolongé, il peut avoir un effet néfaste sur votre santé et votre bien-être s’il n’est pas traité.
Voici quelques complications potentielles liées à celui-ci :

  • Acné,
  • Dépression,
  • Diabète,
  • Eczéma,
  • Maladie cardiaque,
  • Hypertension artérielle,
  • Hyperthyroïdie,
  • Syndrome du côlon irritable,
  • Faible libido,
  • Ulcères,
  • Changements de poids.

Trouver des moyens de gérer le stress chronique est important pour le bien-être général. Cela peut impliquer un traitement professionnel, mais les stratégies d’auto-assistance et de relaxation peuvent aussi souvent être efficaces !

Les traitements conseillés

combattre le stress chronique

Si un stress chronique sévère est à l’origine d’une détresse importante ou nuit à votre capacité à fonctionner normalement, un traitement professionnel peut vous aider à développer de nouvelles capacités d’adaptation et à trouver des moyens de réduire votre niveau de stress voir de panique.

Les options de traitement comprennent :

  • Psychothérapie :
    Des approches telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), tel que Henri Hélias en propose peuvent vous aider à identifier les schémas de pensée négatifs qui contribuent au stress chronique.
    En travaillant avec un thérapeute, vous pouvez alors commencer à changer ces pensées pour des pensées plus réalistes et utiles.
    Vous pouvez également apprendre des outils d’adaptation qui vous aideront à mieux gérer votre réponse au stress.
    La réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) est une autre approche qui peut aider les gens pour faire face au stress chronique (comme l’enseigne le guide de survie anti stress et anxiété).
  • Médicaments :
    Votre médecin peut vous prescrire différents médicaments pour vous aider à gérer certains des symptômes du stress.
    Sachez que si vous présentez également des symptômes d’anxiété ou de dépression, votre médecin peut vous prescrire un antidépresseur.
    Votre médecin peut également vous prescrire des médicaments qui peuvent vous aider à dormir ou à réduire les troubles gastriques.
    A cet effet, n’hésitez pas à consulter notre test d’Anxiété et de Stress pour obtenir en toute fin votre document.

En conclusion

J’espère que ces conseils et ces informations ont pu vous aider à y voir plus clair dans la gestion de votre stress chronique.
Si, malgré tout, le stress et l’angoisse prennent de plus en plus de place au sein de votre vie, n’hésitez pas à consulter l’accompagnement 100% offert.

Prenez soin de vous,

Henri Hélias

Stress et Maux de Ventre : Comment Réduire vos Symptômes

Stress et Maux de Ventre : Comment Réduire vos Symptômes

stress et maux de ventre

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous aviez des papillons dans l’estomac avant d’entreprendre quelque chose de stressant ?
Mais aussi pourquoi vous aviez l’impression d’avoir l’estomac noué après une dispute ?
Etes vous déjà resté(e) plus longtemps que prévu aux toilettes, sans pour autant faire une intoxication alimentaire ?


Il faut savoir une chose : les problèmes d’estomac sont l’un des symptômes les plus courants du stress et de l’anxiété.

Des chercheurs ont identifié un lien puissant entre l’intestin et le cerveau, car comme le cerveau, l’intestin est rempli de nerfs.

Il contient la plus grande surface de nerfs en dehors du cerveau, le tube digestif et le cerveau partageant bon nombre des mêmes connexions nerveuses.

l'estomac est responsable des maux de ventre pendant les crises de stress

Qu’il s’agisse d’un événement unique qui met les nerfs à rude épreuve ou d’une inquiétude et d’un stress chroniques, le stress peut avoir des conséquences physiques sur votre système digestif.

Lorsque vous êtes anxieux, certaines des hormones et substances chimiques libérées par votre organisme pénètrent dans votre tube digestif, où elles interfèrent avec la digestion.

Elles ont un effet négatif sur votre flore intestinale (micro-organismes qui vivent dans le tube digestif et facilitent la digestion) et diminuent la production d’anticorps.

Le déséquilibre chimique qui en résulte peut provoquer un certain nombre de troubles gastro-intestinaux.

Quels sont les symptômes les plus courants ?

De nombreux symptômes, plus ou moins importants, peuvent être ressentis lors des maux de ventre:

  • Des indigestions,
  • Des crampes d’estomac,
  • De la diarrhée,
  • Des constipations,
  • Une perte d’appétit,
  • Au contraire, une faim anormale,
  • Des nausées,
  • Le syndrome du côlon irritable (SCI),
  • Des ulcères peptiques.

Lorsque vous souffrez de l’une de ces affections, la condition elle-même peut devenir une source d’anxiété et avoir un impact considérable sur votre qualité de vie.

J’ai eu de nombreux patients souffrant de diarrhée et qui ont développé une peur récurrente d’avoir des « accidents » dans leur pantalon, ce qui leur a fait craindre au quotidien de quitter leur maison ou d’aller dans certains endroits.

Si vous avez des crampes d’estomac ou une indigestion, vous pouvez avoir peur de ces symptômes et limiter votre alimentation, ce qui peut avoir un impact sur votre insertion sociale…

Mes 4 conseils pour réduire votre stress et les risques de maux de ventre

Bien que le stress soit un élément normal de la vie et soit également impossible à éviter à 100%, il y a de bonnes nouvelles ! Vous pouvez gérer votre stress de manière à réduire son impact sur votre estomac et vos maux de ventre.

Voici mes quatre conseils pour vous aider à réduire le stress et les troubles gastriques qui en découlent :

Mettez en place des moments de pause

Lorsque c’est fait correctement, cela peut vraiment aider. Toutes les deux heures, arrêtez ce que vous faites et respirez lentement et profondément pendant une minute.
Vous serez étonné(e) des résultats. Votre respiration doit être très lente, silencieuse et se faire par le nez. Poussez votre ventre vers l’extérieur lorsque vous inspirez et laissez-le se dégonfler lorsque vous expirez.

Apprenez à dire NON

Le fait d’essayer de tout faire et de plaire à tout le monde en permanence est une recette infaillible pour créer du stress.
Apprenez à connaître vos limites et lorsque vous êtes sur le point de les atteindre, n’acceptez pas de responsabilités supplémentaires.

Faites de l’exercice

L’activité physique est un excellent moyen de réduire le stress, même si elle ne dure que quinze minutes par jour.
Lorsque vous faites de l’exercice, votre corps libère des substances chimiques appelées endorphines qui interagissent avec des récepteurs dans votre cerveau et déclenchent un sentiment positif dans votre corps.

Lâchez prise sur ce que vous ne contrôlez pas

Au lieu de vous stresser pour des choses que vous ne pouvez pas contrôler, concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler, comme la façon dont vous choisissez de réagir aux problèmes.
Votre réaction est votre choix, y compris la façon dont vous réagissez à vos problèmes d’estomac.
Le fait d’accepter vos problèmes d’estomac, permettra de réduire votre anxiété et atténuera vos symptômes.
S’inquiéter de votre estomac ne fera que les aggraver !

En conclusion

Henri Hélias est spécialisé en thérapie comportementale et cognitive dans la gestion de l’anxiété et du stress.
A cet effet, n’hésitez pas à consulter son accompagnement 100% Gratuit.
Il est souvent trop difficile de faire face à l’inquiétude chronique et à l’anxiété par soi-même. Un thérapeute cognitivo-comportemental saura quoi faire.

Il faut faire des efforts pour réduire le stress et son impact sur l’estomac.
Ces suggestions peuvent fonctionner si vous les mettez en œuvre correctement et si vous en faites une priorité quotidienne. Cependant, attendre des résultats immédiats et une absence totale de symptômes ne fera qu’accroître votre frustration et vos symptômes.

Enfin, jetez un coup d’œil à votre régime alimentaire, car certains aliments sont connus pour irriter l’estomac. Consultez un médecin et essayez les traitements médicaux recommandés 🙂

Et surtout, prenez soin de vous !

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

Si vous subissez au quotidien des épisodes de peur inexpliquée, d’angoisses grandissantes et de stress intense, alors cet article est fait pour vous !

En tant qu’ancien grand anxieux, j’aimerai commencer par vous présenter ce qu’est le stress, les signes de stress, les mesures simples que vous pouvez prendre lorsque vous vous sentez stressé et vous donner des conseils pratiques pour le prévenir.

La France est un pays qui souffre du stress, de l’angoisse, de l’anxiété et il est grand temps d’agir !

Vous découvrirez ainsi dans cet article les causes, les symptômes et des moyens de gérer votre stress au quotidien.

C’est parti !

Pourquoi est-il important de gérer son stress ?

savoir gerer son stress

Si vous vivez avec des niveaux de stress élevés, vous mettez en danger votre bien-être tout entier.

Le stress fait des ravages sur votre équilibre émotionnel, ainsi que sur votre santé mentale et physique. Il réduit votre capacité à penser clairement, à fonctionner efficacement et à profiter de la vie.

Il peut sembler certaines fois qu’il n’y ait rien à faire contre le stress, car les factures ne cesseront jamais d’arriver, il n’y aura jamais plus d’heures dans une journée et vos responsabilités professionnelles et familiales seront toujours exigeantes.

Mais vous avez beaucoup plus de contrôle que vous ne le pensez, rassurez-vous !

Une gestion efficace du stress vous aide à briser l’emprise de cette affliction sur votre vie, afin que vous soyez plus heureux, en meilleure santé et plus productif.

L’objectif ultime est une vie équilibrée, avec du temps pour le travail, les relations, la détente et le plaisir, et la résilience nécessaire pour résister à la pression et relever les défis.

Mais il faut savoir une chose: la gestion du stress n’est pas une solution universelle.
C’est pourquoi il est important d’expérimenter et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Les conseils de gestion du stress suivants peuvent néanmoins vous aider à le faire !

à la base, qu’est-ce que le « stress » ?

Le stress est le sentiment d’être soumis à une pression anormale. Cette pression peut provenir de différents aspects de votre vie quotidienne.
Par exemple, une charge de travail accrue, une période de transition, une dispute avec votre famille ou des soucis financiers nouveaux ou existants.

Vous pouvez constater que l’effet est cumulatif, chaque facteur de stress s’ajoutant à un autre.

Dans ces situations, vous pouvez vous sentir menacé ou bouleversé et votre corps peut réagir au stress. Cela peut provoquer divers symptômes physiques, modifier votre comportement et vous amener à ressentir des émotions plus intenses.

Le stress nous affecte de plusieurs façons, tant sur le plan physique qu’émotionnel et à des intensités variables.

Comment pouvons-nous l’identifier ?

Lorsqu’il dégénère, la gestion du stress devient un véritable combat. En effet, lorsqu’il affecte votre vie, votre santé et votre bien-être, il est important de s’y attaquer le plus tôt possible.

Bien que le stress affecte chaque personne de manière différente, il existe des signes et des symptômes communs auxquels vous pouvez être attentif :

  • Des sentiments d’inquiétude ou d’anxiété constante,
  • Le sentiment d’être dépassé par les événements,
  • Une difficulté à se concentrer,
  • Des sautes d’humeur ou des changements d’humeur,
  • irritabilité,
  • Une difficulté à se détendre,
  • Symptômes dépressifs,
  • Développement d’une faible estime de soi,
  • Manger plus ou moins que d’habitude,
  • Changement dans les habitudes de sommeil,
  • Une consommation d’alcool, de tabac ou de drogues illicites pour se détendre,
  • Des douleurs, en particulier des tensions musculaires,
  • De la diarrhée et/ou une constipation,
  • Des sensations de nausée ou de vertige,
  • Une perte de la libido.

Si vous ressentez ces symptômes pendant une période prolongée et si vous avez l’impression qu’ils affectent votre vie quotidienne ou vous font sentir mal, vous devriez en parler à votre médecin généraliste.

Vous pouvez lui demander des informations sur les services de soutien et les traitements dont vous disposez.

3 étapes vers le management de votre stress

Réalisez les choses

  • Essayez de faire le lien entre la fatigue ou la maladie et les pressions auxquelles vous êtes confronté,
  • Soyez attentif aux signes physiques tels que les muscles tendus, la fatigue excessive, les maux de tête ou les migraines.

Identifiez les causes

  • Essayez d’identifier les causes sous-jacentes
  • Classez les raisons possibles de votre stress en trois catégories :
    1) celles qui ont une solution pratique ; 2) celles qui s’amélioreront avec le temps ; 3) celles auxquelles vous ne pouvez rien faire,
  • Essayez de vous libérer de l’inquiétude de celles qui font partie des deuxième et troisième groupes et laissez-les partir.

Prenez du recul sur votre style de vie

  • Êtes-vous en train d’en faire trop ?
  • Y a-t-il des choses que vous faites qui pourraient être confiées à quelqu’un d’autre ?
  • Pouvez-vous faire les choses plus tranquillement ?
  • Pour donner suite à la réponse à ces questions, vous devrez peut-être établir des priorités parmi les choses que vous essayez d’accomplir et réorganiser votre vie,
  • Cela vous aidera à relâcher la pression qui peut résulter du fait d’essayer de tout faire en même temps !

En conclusion


N’oubliez surtout pas que vous pouvez demander l’aide d’un professionnel !

La première personne à contacter est votre médecin de famille. Il devrait être en mesure de vous conseiller sur le traitement médicamenteux à suivre. j’ai d’ailleurs créé pour vous un test de stress et d’anxiété, avec le téléchargement 100% gratuit d’un document pour échanger avec votre médecin, à la clé.

La thérapie comportementale et cognitive (il s’agit d’un type de thérapie qui fonctionne en vous aidant à comprendre que vos pensées et vos actions peuvent influer sur ce que vous ressentez) et les approches basées sur la pleine conscience sont connues pour aider à réduire le stress, voir à le vaincre définitivement !

Il existe également un certain nombre d’organisations bénévoles qui peuvent vous aider à vous attaquer aux causes du stress et vous conseiller sur les moyens d’aller mieux.

A très bientôt et prenez soin de vous,

Henri Hélias