Tout n’est pas Dans la Tête ! Voici 11 Symptômes Physiques de l’Anxiété

par

symptômes physiques de l'anxiété

Vous connaissez probablement certains des symptômes physiques de l’anxiété, n’est-ce pas ?

Avez-vous déjà senti vos pensées s’emballer avant un premier rendez-vous ou avant de faire une intervention en public ?

Si vous ressentez de l’anxiété, du stress et de l’angoisse, je suppose que c’est surement le cas…


Mais vous êtes peut-être moins familier avec la façon dont l’anxiété se manifeste physiquement dans un trouble anxieux, et pas seulement dans l’anxiété de tous les jours.

Lorsqu’il s’agit de troubles anxieux, nous avons tendance à nous concentrer moins sur l’aspect physique et plus sur l’inquiétude et nos frayeurs mentales, qui peuvent s’avérer accablantes.

Tout compte fait, il est important de reconnaître ces symptômes physiques pour ce qu’ils sont, car si vous ne savez pas à quoi vous avez affaire, il est difficile de chercher le traitement dont vous avez besoin pour vous sentir mieux.

Cet article est donc là pour vous apporter un maximum de détails concernant les symptômes physiques de l’anxiété.

Partons de la base: qu’est ce que l’anxiété ?

L’anxiété est un terme générique désignant une série de sentiments inconfortables tels que la peur, l’inquiétude et le stress.
Elle a un sens à la fois familier et clinique.

Parfois, les gens décrivent des épisodes de stress ordinaires comme de l’anxiété, mais ils sont capables de faire face à cette anxiété et de passer à autre chose sans que le stress ne soit écrasant.

Dans d’autres cas cependant, l’anxiété est accablante !

C’est alors que nous entrons dans le domaine des troubles mentaux pouvant être diagnostiqués.

Il existe plusieurs troubles anxieux qui peuvent vraiment perturber la vie d’une personne (dont voici le guide complet des symptômes).

Le premier est le trouble anxieux généralisé, qui se manifeste par une peur immense et disproportionnée à l’égard d’un certain nombre de circonstances et d’événements.
l’autre type de trouble anxieux, est le trouble d’anxiété sociale, qui survient lorsque les interactions sociales (et l’embarras ou le jugement qu’elles peuvent provoquer) déclenchent un sentiment d’inquiétude.

Enfin, un autre trouble anxieux dont vous avez probablement entendu parler est le trouble panique, qui se manifeste par des crises de panique répétées impliquant une terreur incontrôlable. Ces accès de peur sont si forts que les personnes atteintes de ce trouble s’inquiètent souvent de faire des crises de panique à l’avenir et évitent tout ce qui pourrait les déclencher.

Bien que les déclencheurs des différents troubles anxieux puissent différer, ils ont en commun le fait de provoquer des symptômes physiques d’anxiété et du stress.

Pourquoi l’anxiété provoque t’elle des symptômes physiques ?

Que vous soyez confronté à l’anxiété ou à un trouble anxieux diagnostiqué, celle-ci peut se manifester dans votre corps de multiples façons.

Il faut savoir que presque tous les systèmes peuvent être affectés par le simple fait que votre corps libère beaucoup d’hormones de stress.

Eh bien, c’est la réaction de lutte ou de fuite qui est à l’origine de vos symptômes physiques d’anxiété.

En général, elle est censée vous aider à survivre à une menace en la fuyant ou en la repoussant. À l’époque des hommes des cavernes, cette menace pouvait être une animal féroce comme un lion !

En revanche, si vous êtes anxieux, votre peur et votre inquiétude représentent cette menace et sur-sollicitent votre système nerveux sympathique, qui contrôle les processus involontaires tels que la respiration et le rythme cardiaque.

Cela conduit vos glandes surrénales à libérer des hormones comme l’adrénaline et le cortisol.
Ainsi, cet effet domino est à l’origine des symptômes physiques de l’anxiété.

En fait, lorsqu’une personne est anxieuse, c’est essentiellement le système de lutte ou de fuite qui se met en marche et qui dit  » attention, il y a danger ! ».

Quels sont les symptômes à surveiller ?

1) Le cœur qui s’emballe

C’est un signe classique d’anxiété et de stress chronique.

Vous vous souvenez de la fameuse sur-sollicitation du système nerveux sympathique, qui contrôle in-fine votre rythme cardiaque ?

Les recherches montrent que lorsque vous êtes confronté à un événement stressant et que vos glandes surrénales produisent des hormones comme l’adrénaline (également appelée épinéphrine), les récepteurs de votre cœur réagissent en accélérant votre rythme cardiaque.

Cela vous permet de pomper plus de sang vers vos gros muscles, tels que les jambes, afin de pouvoir théoriquement fuir ou combattre une menace.

Mais si vous souffrez d’anxiété, ce cœur qui s’emballe pourrait simplement vous rendre encore plus nerveux, et vous entraîner dans un cercle vicieux.

2) Le souffle court


Votre sang fait circuler l’oxygène dans votre corps.

Lorsque votre réponse au stress augmente, la vitesse à laquelle le sang circule dans votre corps augmente grâce à l’accélération de votre cœur puis, va faire en sorte que votre respiration apporte plus d’oxygène en augmentant sa cadence.

3) La fatigue constante

Un sentiment persistant de fatigue est un signe courant d’anxiété.

Les raisons en sont doubles !

Tout d’abord, cette montée d’hormones de stress, activée par l’anxiété, peut vous maintenir en état d’alerte ce qui peut être très épuisant.
Mais il y a un autre facteur de complication : Le sommeil et l’anxiété ont une relation compliquée, ce qui nous amène à un autre effet secondaire physique typique de l’anxiété…

4 ) Le sommeil est déséquilibré (aie)

Une personne anxieuse peut avoir du mal à s’endormir et/ou à rester endormie, ou peut avoir un sommeil agité et insatisfaisant (cela me rappel de mauvais souvenirs).

Des niveaux élevés d’hormones comme le cortisol et l’adrénaline rendent difficile une bonne nuit de sommeil, car votre corps bourdonnant n’arrive pas à se détendre suffisamment pour se reposer.
Les pensées qui s’emballent et qui accompagnent l’anxiété ne sont pas non plus une recette pour un bon sommeil.

Il n’y a pas que l’anxiété qui contribue aux problèmes de sommeil. Les problèmes de sommeil tels que l’insomnie peuvent également vous rendre plus vulnérable à l’anxiété.

Ce n’est pas ce qu’on appel un cercle très vertueux 🙁

5) Les douleurs musculaires

Vos muscles se contractent dans le cadre de votre réponse au stress. Tenir des parties de votre corps de façon aussi rigide pendant des périodes prolongées peut entraîner des douleurs et des crampes !

De nombreuses personnes anxieuses disent ressentir des tensions dans le cou, le dos ou les épaules. Vous pouvez également serrer la mâchoire ou ressentir une tension musculaire jusqu’à la tête, ce qui peut provoquer de véritables nausées.

6) Votre système digestif est déréglé

L’anxiété (et l’angoisse d’ailleurs) frappe durement le système digestif, c’est un fait.
Les personnes anxieuses peuvent ressentir des douleurs générales à l’estomac, de la constipation, de la diarrhée ou d’autres types de troubles gastro-intestinaux.

Une grande partie de cette situation peut se résumer à ce que les experts appellent l’axe intestin-cerveau, qui est un système de communication entre votre cerveau et le système nerveux entérique qui régit votre digestion.

Cette connexion explique pourquoi le stress peut si facilement perturber le moment ou vous devez aller aux toilettes. Il faut également tenir compte du fait que les choix de vie induits par l’anxiété, comme manger des aliments qui ne vous conviennent pas ou ne pas faire d’exercice, peuvent également affecter votre digestion.

7) Vous avez une transpiration excessive

Si vous êtes déjà aux prises avec l’anxiété et l’accablement, l’idée de transpirer abondamment ne fait qu’aggraver la situation.

Qui a besoin de s’inquiéter de ses auréoles ou de s’essuyer les paumes des mains en étant déjà totalement anxieux ? Malheureusement, la transpiration est un effet secondaire courant des troubles anxieux.

Lorsque votre système nerveux sympathique est activé, il peut influencer les glandes sudoripares réparties sur tout votre corps.

Il en existe deux types : les glandes eccrines, qui couvrent la majeure partie de la peau, et les glandes apocrines, qui ne se trouvent que sur les parties du corps comportant de nombreux follicules pileux.

Enfin, les deux types de glandes sudoripares peuvent provoquer une transpiration due à l’anxiété, mais sachez que c’est le liquide laiteux provenant de vos glandes apocrines en particulier, qui peut donner une mauvaise odeur.

8) Vous avez des tremblements

Si vous vous êtes déjà retrouvé à trembler de peur avant un événement important, vous savez comment votre corps réagit sous pression.
Il s’avère qu’il n’a pas besoin d’un déclencheur externe comme une intervention publique effrayante ou une réunion importante pour se mettre à trembler comme une feuille ; les tremblements peuvent être en effet, un sous-produit des poussées d’hormones induites par l’anxiété.

9) Vous êtes facilement effrayé(e)

Essayer d’anticiper les menaces inconnues est une caractéristique commune des personne atteintes d’anxiété, de stress et d’angoisses…

Selon les recherches, le fait d’être constamment sur ses gardes a été associé à une augmentation de la « réaction de sursaut », ce qui pourrait expliquer pourquoi vous sautez pratiquement de vos chaussures, si quelqu’un vous tape sur l’épaule un jour d’anxiété (déjà vécu pour ma part).

10) Votre gorge est serrée

Comme symptômes physiques de l’anxiété, vous pouvez même avoir des difficultés à avaler votre salive !

l’Anxiété peut provoquer chez certaines personnes une sensation d’oppression dans la gorge ou même une impression que quelque chose est coincé à l’intérieur.

C’est ce qu’on appelait autrefois la sensation de globus hystericus.
Bien que la raison exacte pour laquelle cela se produit ne soit pas claire, cela peut certainement aggraver l’anxiété. Vous avez tout simplement l’impression de ne pas pouvoir respirer assez d’air.

11) Votre système immunitaire est plus faible

Certaines personnes ont effectivement tendance à tomber plus souvent malades pendant les périodes de forte anxiété.

Le système immunitaire ne fonctionne pas aussi bien lorsque la réaction de lutte ou de fuite est trop longue.
Cela peut signifier que vous êtes plus sensible à des problèmes tels que le rhume, bien que de nombreux autres facteurs entrent en jeu, comme la robustesse de votre système immunitaire en général et votre vigilance en matière d’hygiène des mains.

En conclusion

J’espère sincèrement que ces informations vous aideront à mieux aborder les symptômes physiques de l’anxiété, mais également celles du stress et de l’angoisse.

Néanmoins, si vous éprouver toujours des difficultés pour gérer vos symptômes, n’hésitez pas à consulter nos accompagnements avancés ici.

à très bientôt,

Henri Hélias

starter pack anti stress

Recevez gratuitement la vidéo où je vous révèle le secret qui vous permettra de vaincre définitivement vos symptômes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

à propos

 

Bonjour, c’est Henri, je suis Coach Comportementaliste NACBT et je vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Anciennement atteint de troubles d’anxiété, je vous aide avec mon expérience, mes outils et mes conseils.

Pour en apprendre plus sur moi cliquez ICI

Pour accéder directement à la chaîne YouTube cliquez ICI